Taïwan : vif regain de tension entre la Chine et les États-Unis

Le fabriquant de chocolats Mars fait son mea culpa après avoir présenté Taïwan comme un pays dans une pub

Dylan VEERASAMY avec AFP
Publié le 6 août 2022 à 12h11
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Mars Wrigley, maison mère de Snickers, s'est excusée auprès de la Chine pour avoir indiqué que Taïwan était un pays dans une publicité.
Les internautes chinois, qui n'étaient pas ciblés par cette publicité, ont déclenché la polémique.

C’est une petite erreur américaine qui pourrait amplifier les tensions internationales entre la Chine et Taïwan, alors qu'elles sont actuellement très élevées.

Une polémique en Chine continentale

Le géant américain des confiseries Mars Wrigley a présenté ses excuses et assuré "respecter la souveraineté" chinoise après qu'une publicité pour ses barres chocolatées Snickers a présenté Taïwan comme un "pays". Dans la publicité en question, une vidéo promotionnelle en collaboration avec le groupe sud-coréen BTS, la mention de localisation indiquait "uniquement disponible dans les pays suivants", avec les drapeaux sud-coréen, malaisien et de la République de Chine pour Taïwan.

Le spot publicitaire, qui n’était pas dédié aux habitants de Chine continentale, a été remarqué par des internautes chinois, qui l’ont partagé en masse sur les réseaux sociaux, déclenchant une polémique.

Sur Weibo, le réseau social chinois, Snickers Chine s’est excusé en indiquant qu’"il n'y a qu'une seule Chine dans le monde et Taïwan est une partie inaliénable du territoire chinois". De son côté, l’entreprise-mère a indiqué avoir "pris note des articles de presse relatifs à un événement Snickers mené dans certaines régions d'Asie", que l’affaire était prise très au sérieux et qu’elle respectait "la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine".

Capture d'écran de Snickers Chine - Capture d'écran Sina Weibo

Une erreur déjà répétée par le passé

Ce n’est pas la première fois qu’une entreprise étrangère commet une erreur similaire en indiquant que Taïwan est un pays étranger et non une région faisant partie de la République Populaire de Chine. En 2019, Dior, propriété du géant français et numéro un mondial du luxe LVMH, s'était excusé après l'utilisation d'une carte de Chine omettant Taïwan lors d'une présentation dans une université chinoise.

Lire aussi

Un an plus tôt, en 2018, le site internet de Marriott, géant de l’hôtellerie, avait été bloqué pendant une semaine en Chine après avoir présenté les régions du Tibet, de Hong Kong et de Taïwan comme des pays distincts dans un questionnaire en ligne.


Dylan VEERASAMY avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info