Deux Américains ont été retrouvés morts mardi dans le nord-est du Mexique.
Ils font partie des quatre personnes enlevées par des hommes armés vendredi près de frontière avec les États-Unis.
Ils auraient été tués à cause d'un "malentendu" des ravisseurs, selon les autorités mexicaines.

Deux vies perdues sur un simple "malentendu" ? C'est la théorie des autorités mexicaines. Au cours d'une conférence de presse, le procureur de l'État de Tamaulipas, dans le nord-est du Mexique, est revenu sur le sort des deux Américains retrouvés morts ce mardi 7 mars. "La théorie selon laquelle il s'agit d'un malentendu et non d'une agression délibérée se renforce", a déclaré Irving Barrios. 

Enlevés par des hommes armés

Bien que d'autres hypothèses sur les causes de l'enlèvement ne soient pas exclues, la piste du malentendu est considérée comme "la plus solide" et "certainement la plus juste", a ajouté le procureur. Les deux victimes font partie des quatre Américains enlevés par des hommes armés vendredi à la frontière avec les États-Unis. Ils avaient traversé la frontière au volant d'un monospace blanc immatriculé en Caroline du Nord avant d'être visés par des tirs puis enlevés par des hommes armés dans la ville frontière de Matamoros, avait indiqué lundi le FBI.

Plus tôt dans la journée mardi c'est Americo Villarreal, le gouverneur de l'État de Tamaulipas qui avait annoncé le décès des deux citoyens américains enlevés. Sans préciser les circonstances de la découverte des otages, qui a eu lieu dans une zone de la périphérie de Matamoros, le gouverneur de l'un des États les plus dangereux du pays, a affirmé que parmi les deux autres personnes retrouvées vivantes, un homme était blessé par balles à une jambe et une femme était indemne. Les médias américains les ont identifiés comme étant Latavia Washington McGee et Eric James Williams.

Ils ont été remis aux autorités américaines à l'un des ponts frontaliers entre Matamoros et la ville voisine de Brownsville. Un convoi d'une vingtaine de véhicules, dont des ambulances, a été vu se rendant du bureau du procureur à la frontière entre les deux pays. Les corps des deux personnes décédées, dont l'identité n'a pas été révélée, devraient être rapatriés "dans les prochaines heures", une fois conclus les rapports d'autopsie, a ajouté M. Villarreal.

Aucune indication sur une éventuelle identification des ravisseurs n'a été donnée. Le FBI avait offert une récompense de 50.000 dollars pour toute aide contribuant à la libération des otages et à l'arrestation des suspects.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info