Mexique : un riche homme d'affaires italien tué par balles dans le Chiapas

Léa Prati (avec l'AFP)
Publié le 2 juillet 2022 à 8h55
JT Perso

Source : Les MATINS LCI

Un homme d'affaire italien a été retrouvé mort dans sa voiture.
Il a reçu plusieurs tirs alors qu'il se trouvait à bord de son véhicule.
Il était notamment propriétaire d'un hôtel de luxe dans la ville de Palenque, classée au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Un homme d'affaires italien, propriétaire d'un hôtel de luxe dans l'État du Chiapas, dans le sud du Mexique, a été abattu vendredi 1er juillet à Palenque, où il résidait, ont annoncé les autorités locales.

Raphael Alessandro Tunesi a été tué à la mi-journée alors qu'il se trouvait dans son véhicule, une BMW noire, et s'apprêtait à aller chercher ses filles à l'école, a déclaré le bureau du procureur de l'État. Les policiers arrivés sur place "l'ont trouvé à l'intérieur d'un véhicule (...) avec plusieurs blessures par balle". Une enquête a été ouverte pour découvrir les circonstances du décès. 

L'entrepreneur, propriétaire de l'hôtel de luxe Quinta Chanabnal, à Palenque, vivait au Chiapas depuis plusieurs années et était considéré comme un expert de la culture maya. Il avait notamment écrit un livre sur le sujet, nommé El Arte Maya. La région du Chiapas est très visitée par les touristes nationaux et étrangers pour le site archéologique de Palenque, l'un des plus importants de la culture maya.  La ville est d'ailleurs classée par l’Unesco au patrimoine culturel de l’Humanité.

Lire aussi

Des actes violents en hausse au Mexique

Les attaques dans les zones touristiques au Mexique se sont multipliées, avec notamment une fusillade le 21 janvier dans un complexe hôtelier proche de Cancun (sud-est), qui a fait deux morts canadiens. Selon les autorités, des groupes criminels opèrent pour extorquer de l'argent aux commerçants.

Le 24 mai, onze personnes ont été assassinées lors d'une attaque perpétrée dans un hôtel et deux bars dans la ville de Celaya, dans le centre du Mexique. Le Mexique est frappé par une spirale de violence qui a fait quelque 340.000 morts - la plupart attribués au crime organisé - depuis 2006, date à laquelle une offensive militaire antidrogue controversée a été déployée.


Léa Prati (avec l'AFP)

Tout
TF1 Info