Midterms 2022 : les démocrates gardent le contrôle du Sénat, Biden se dit "renforcé"

A. Lo. avec AFP
Publié le 13 novembre 2022 à 8h39

Source : JT 13h Semaine

Quatre jours après les élections de mi-mandat, les médias américains ont déclaré la victoire de la sénatrice démocrate Catherine Cortez Masto dans le Nevada.
C'était le dernier siège nécessaire au parti démocrate pour conserver le Sénat.
Cela marque une victoire décisive pour la suite de la présidence de Joe Biden.

Bonne nouvelle pour Joe Biden. Les élections de mi-mandats étaient annoncées comme un désastre pour le parti démocrate, mais la prédiction n'a pas eu lieu. Quatre jours après le vote, les médias américains ont déclaré la victoire de la sénatrice démocrate Catherine Cortez Masto dans l'État clé du Nevada. La sortante a battu de justesse Adam Laxalt, un candidat soutenu par l'ex-président Donald Trump, selon des chaînes de télévision américaines.

Je me sens bien et j'attends avec impatience les deux prochaines années
Joe Biden

Sa réélection porte à 50 sur 100 le nombre d'élus démocrates au Sénat, ce qui permet au parti de Joe Biden de garder la main sur la chambre haute du Congrès. En vertu de la Constitution, la vice-présidente Kamala Harris a en effet le pouvoir de départager les sénateurs. Les démocrates pourraient même encore gagner un siège dans l'État de Géorgie, où un second tour sera organisé le 6 décembre.

"Je me sens bien et j'attends avec impatience les deux prochaines années", a commenté, en réaction aux résultats, Joe Biden à Phnom Penh, où il rencontre des dirigeants dans le cadre d'un sommet sur l'Asie de l'Est. "Je sais que j'arrive renforcé", a-t-il dit aux journalistes à la veille de son premier tête-à-tête avec le président chinois Xi Jinping, prévu à Bali lundi en marge du G20.

Il s'agit a contrario d'un échec cuisant pour son prédécesseur. Selon Chuck Summer, le chef de la majorité démocrate sortante au Sénat, les résultats montrent que les Américains ont "judicieusement rejeté la direction antidémocratique, autoritaire, méchante et source de division que les républicains MAGA voulaient donner à notre pays", en référence au mouvement "Make America Great Again" de Donald Trump.

Celui-ci a été omniprésent pendant la campagne, présageant l'arrivée d'une "vague rouge" sur le Congrès qui n'est finalement pas advenue. Si plus de 100 candidats républicains ayant contesté les résultats de l'élection présidentielle de 2020 se sont fait élire, selon les projections des médias américains, certains des poulains de Donald Trump ont échoué.

D'autant que le contrôle de la Chambre des représentants n'est même pas assurée, et si elle l'est, d'une courte majorité seulement. La chaîne NBC News projetait samedi matin une frêle avance de cinq sièges pour les républicains avec 220 élus contre 215 pour les démocrates.


A. Lo. avec AFP

Tout
TF1 Info