Migrants à Ceuta : la photo d’un bébé sauvé des eaux fait le tour du monde

MM avec AFP
Publié le 20 mai 2021 à 7h39
JT Perso

Source : TF1 Info

CRISE - La Guardia Civil espagnole a posté la photo d’un bébé sorti de l’eau par un sauveteur en mer Méditerranée, mercredi 19 mai. Un cliché qui a beaucoup ému alors que l’enclave de Ceuta fait face à un afflux sans précédent de migrants.

Selon les médias espagnols, il n’aurait que deux mois. La photo de ce nourrisson sauvé des eaux par un plongeur de la Guardia Civil, la gendarmerie espagnole, est à l’image du drame qui se joue depuis quelques jours dans l’enclave de Ceuta, au Maroc. Depuis lundi 17 mai, 8000 réfugiés ont tenté de franchir illégalement la frontière.

L’image du bébé, désormais sain et sauf, a immédiatement ému le monde entier. "Il était gelé, froid, il ne faisait pas de geste", confie le sauveteur dans le journal espagnol El Pais qui ne savait pas "si le bébé était mort ou vivant". "Notre travail habituel consiste à récupérer des corps morts dans les eaux (…) Mais cette fois, nous avons dû secourir des personnes vivantes, de tous âges, dans toutes les conditions, et faire le tri entre ceux qui avaient le plus besoin de notre aide", a-t-il raconté.

Crise migratoire sur fond de tensions diplomatiques

La vague migratoire à laquelle ont dû faire face les autorités espagnoles est d’une ampleur inédite. Sa raison : une crise diplomatique entre Madrid et Rabat. Au mois d’avril, le chef des indépendantistes sahraouis du Front Polisario, ennemi juré du Maroc, est arrivé en Espagne pour s’y faire soigner, ce qui a provoqué la colère du Maroc. L’Espagne accuse donc son voisin de relâcher à dessein les contrôles à sa frontière, laissant des milliers de migrants traverser illégalement la frontière commune par la mer. Selon la préfecture de Ceuta, 5600 migrants ont déjà été expulsés vers le Maroc, sans qu’aucune "nouvelle entrée" n’ait été comptabilisée mercredi 19 mai.

Espagne : que va-t-il advenir des migrants entrés à Ceuta ?Source : JT 20h Semaine

Ceuta est une enclave espagnole au cœur du Maroc et représente donc la seule frontière terrestre, avec Melilla, entre l’Union européenne et l'Afrique. L’UE a donc fustigé les agissements de Rabat, sans la nommer directement : "Personne ne peut intimider ou faire chanter l'Union européenne (...) sur le thème migratoire", a lancé Margaritis Schinas, le vice-président de la Commission européenne. "Ceuta, c'est l'Europe, cette frontière est une frontière européenne et ce qui se passe là-bas n'est pas le problème de Madrid, c'est le problème de tous" les Européens, a-t-il ajouté

Lire aussi

Hors de ces échanges diplomatiques, L’ONG de défense des droits Amnesty International a dénoncé cette querelle entre les deux pays : "Les demandeurs d'asile et les migrants sont utilisés comme les pions d'un jeu politique entre le Maroc et l'Espagne", a déclaré Amnesty ajoutant qu'"environ 2.000 enfants non accompagnés" se trouvaient parmi la foule arrivée à Ceuta.


MM avec AFP

Tout
TF1 Info