Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Mort de George Floyd : "Derek Chauvin était mon supérieur", se défend un des policiers en cause

Laetitia Asgarali Dumont avec AFP
Publié le 18 février 2022 à 10h05
JT Perso

Source : TF1 Info

Le policier Alexander Kueng a invoqué son manque d'expérience et l'ascendant de son supérieur hiérarchique Derek Chauvin, pour justifier son inaction lors du drame.
George Floyd est mort le 25 mai 2020 à Minneapolis lors de son arrestation par la police.

Alexander Kueng, policier qui a aidé à maintenir au sol l'Afro-Américain George Floyd pendant toute son agonie, s'est défendu ce jeudi 17 février en invoquant son manque d'expérience et l'ascendant exercé par l'agent "aux commandes" de la scène. 

L'homme de 28 ans témoigne depuis ce mercredi dans un tribunal fédéral à Saint Paul, dans le nord des États-Unis, où il est jugé avec deux anciens collègues pour son rôle dans ce drame. Il est accusé de ne pas être intervenu, le 25 mai 2020, pour empêcher son confrère Derek Chauvin d'asphyxier le quadragénaire noir et de ne pas lui avoir apporté de soins malgré les signes apparents de détresse médicale.

Son supérieur, Derek Chauvin, "était respecté"

À la barre, ce jeune homme métis a insisté sur l'autorité qu'exercait le policier Derek Chauvin, qui purge une peine de 22 ans et demi de prison pour ce meurtre. Alexander Kueng a rappelé qu'il avait été recruté en janvier 2020 par la police de Minneapolis et était resté stagiaire pendant près de cinq mois, dont la moitié passée sous la supervision de Derek Chauvin. "Il était respecté", "les autres agents l'écoutaient", a-t-il dit aux jurés.

Le jour du drame, il effectuait sa troisième patrouille en tant qu'agent assermenté, en binôme avec un autre débutant, Thomas Lane. "Comme on était nouveaux, on nous mettait ensemble, car personne ne voulait travailler avec nous", a-t-il déclaré. Appelé par un commerçant qui soupçonnait George Floyd d'avoir écoulé un faux billet, le duo n'avait pas réussi à interpeller cet homme à la stature imposante et au comportement erratique.

Quand Derek Chauvin était arrivé en renfort avec un autre policier, Alexander Kueng avait pensé "être en train de mal faire" et l'avait laissé prendre le contrôle de la situation. "C'est toujours l'agent le plus expérimenté qui est aux commandes", a-t-il assuré. 

Lire aussi

Les agents avaient alors plaqué l'Afro-Américain au sol, menotté. Derek Chauvin s'était agenouillé sur son cou, Alexander Kueng s'était positionné sur le bas de son dos, Thomas Lane bloquait ses jambes, pendant que le quatrième policier, Tou Thao, tenait les passants à distance. Ils sont restés ainsi pendant près de dix minutes malgré les râles de George Floyd, son évanouissement, et bien qu'Alexander Kueng ait échoué à trouver son pouls.

Thomas Lane avait bien suggéré de tourner George Floyd sur le flanc, mais n'avait pas obtenu de réponse de Derek Chauvin. 

Alexander Kueng a reconnu ne pas avoir mis en cause cette décision. "C'était mon supérieur et j'avais confiance dans ses conseils", a-t-il redit.


Laetitia Asgarali Dumont avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info