Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre du meurtre de George Floyd

M. GEVIN et M. LESPRIT
Publié le 20 avril 2021 à 23h12, mis à jour le 21 avril 2021 à 7h00
JT Perso

Source : TF1 Info

ÉTATS-UNIS - Après deux jours de délibérations, les jurés sont parvenus à un verdict : Derek Chauvin a été reconnu coupable ce mardi du meurtre de George Floyd. L'ancien policier, qui comparaissait libre, a été placé en détention.

Le (premier) dénouement d'une saga judiciaire qui aura tenu en haleine tout un pays. Après trois semaines de procès, les jurés se sont retirés lundi pour débattre de la culpabilité du policier blanc Derek Chauvin dans la mort de l'Afro-Américain George Floyd en mai 2020. Ils l'ont reconnu coupable de meurtre ("second-degree murder"), homicide involontaire ("second-degree manslaughter") et violences précédant la mort ("third-degree murder"), les trois chefs d'inculpation qui le visaient.

A l'annonce du verdict, l'ancien policier de 45 ans est resté impassible. Il a été immédiatement menotté et placé en détention. Il faudra encore attendre huit semaines pour connaître la peine, que le juge Peter Cahill devra alors prononcer. Derek Chauvin encourt douze ans et demi de prison, voire plus si le magistrat retient des circonstances aggravantes.

VIDEO LCI PLAY - Derek Chauvin reconnu coupable du meurtre de George FloydSource : Sujet TF1 Info
JT Perso

"C'est une victoire pour ceux qui luttent pour la justice contre l'injustice", s'est réjoui l'avocat de la famille Floyd, Ben Crump, qui qualifie le procès de "tournant dans l'Histoire". "Nous allons peut-être respirer un peu mieux maintenant", a abondé l'un des frères de la victime, Rodney Floyd, en référence à la plainte prononcée par son frère à l'agonie pendant de longues minutes. "Je ne peux pas respirer", répétait l'homme de 46 ans, allongé sur le ventre et maintenu au sol par le genou de Derek Chauvin. 

"Aucune excuse"

Un acte dont la violence avait été soulignée lors du réquisitoire du procureur Steve Schleicher, lundi. "C'était un meurtre, appuyait-il. L'accusé est coupable des trois chefs d'accusation et il n'y a aucune excuse." Alors que plusieurs agents se sont succédé pour témoigner à la barre, l'accusation avait souligné que le procès n'était pas celui de l'institution mais d'un individu ayant "trahi" son serment de policier. 

La défense, elle, avait insisté sur le contexte de l'interpellation. Selon l'avocat de Derek Chauvin, Eric Nelson, la situation avait dégénéré après que le suspect, d'une imposante stature, eût résisté à quatre policiers tentant de la maîtriser. Les trois agents qui avaient participé à l'arrestation doivent par ailleurs encore être jugés en août pour "complicité".

Emotion à Minneapolis

L'annonce du verdict, relayée par mégaphone à l'extérieur du tribunal, a déclenché une vague d'émotion, entre larmes et explosion de joie, parmi une assemblée de deux cents personnes environ. Les célébrations se sont également prolongées à l'intersection d'East 38th Street et Chicago Avenue, là où George Floyd a trouvé la mort, tandis que les réactions publiques ont fusé des sphères politiques, artistiques et même sportives. 

Ce verdict à très forte valeur symbolique intervient alors que Minneapolis a connu ces derniers jours un regain de tensions, après la mort le 11 avril de Daunte Wright. Le jeune afro-américain de 20 ans a été tué par une policière blanche au cours d'un contrôle routier. Ses funérailles doivent avoir lieu ce jeudi dans une église de la ville. 


M. GEVIN et M. LESPRIT

Tout
TF1 Info