Mystère du sous-marin danois : des vidéos de femmes décapitées sur un disque dur de Peter Madsen

La rédaction de LCI
Publié le 4 octobre 2017 à 8h15
Mystère du sous-marin danois : des vidéos de femmes décapitées sur un disque dur de Peter Madsen

MACABRE - Selon le parquet danois, des films de décapitation de femmes ont été découverts sur un disque dur retrouvé dans l'atelier de Peter Madsen. Un nouvel indice compromettant pour l’inventeur, soupçonné du meurtre de la journaliste suédoise Kim Wall.

Des films "fétichistes" montrant des femmes "réelles" torturées, décapitées puis brûlées. Voilà ce qui a été retrouvé sur un disque dur découvert dans l'atelier de l'inventeur Peter Madsen, a annoncé le parquet danois ce mardi. Cet ingénieur, obsédé par la conquête des mers et de l'espace, est soupçonné de l’assassinat de la journaliste suédoise Kim Wall. 

"Ce disque dur ne m'appartient pas", a réagi Peter Madsen, soulignant que de nombreuses personnes avaient eu accès à son atelier, pointant même du doigt la présence d'un stagiaire. Inculpé de meurtre et atteinte à l'intégrité d'un cadavre, il continue de clamer son innocence malgré un large faisceau d'indices à charge. L'accusation estime ainsi que M. Madsen a tué Kim Wall afin de satisfaire un fantasme sexuel avant de la mutiler et de la démembrer. Si l'autopsie n'a pas permis d'établir les causes de la mort, elle a toutefois mis en évidence les multiples mutilations infligées aux parties génitales de la victime. 

Lire aussi

Un "accident"

Un rappel des faits s’impose. Le 10 août dernier, Peter Madsen embarque sur l'UC3 Nautilus - un submersible qu'il a conçu et construit - en compagnie de la reporter  Kim Wall qui souhaitait brosser son portrait. Contactée par le compagnon de la journaliste qui s’inquiétait de ne pas avoir de nouvelles, la police avait secouru le 11 août M. Madsen. Lequel était en train de sombrer dans le détroit de l'Öresund, entre Danemark et Suède. Selon les autorités danoises, il aurait volontairement sabordé son sous-marin. 

Le 21 août, le tronc décapité et démembré de la jeune femme est découvert en baie de Køge, à proximité de la capitale danoise. L’inventeur assure l’avoir débarquée à sa demande dans la soirée du 10. Avant de reconnaître qu'elle avait succombé à un accident et que, pris de panique, il avait jeté son corps à la mer. Selon cette version, il était monté sur le pont, retenant la porte de l'écoutille d'accès à la tourelle dans laquelle se trouvait Kim Wall. Glissant brutalement, il avait lâché prise et le panneau de 70 kilos était retombé sur la tête de la journaliste, qui avait lourdement chuté.

Les recherches se poursuivent pour retrouver l'intégralité du corps de la Suédoise. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info