Verif'

Non, Bill Gates ne cherche pas à réduire la population mondiale par la vaccination

Publié le 25 janvier 2024 à 16h36

Source : Sujet TF1 Info

Un court extrait de propos tenus par le milliardaire américain circule en ligne.
Bill Gates voudrait réduire le nombre d’habitants sur Terre à l’aide des vaccins.
Ancien et sorti de son contexte, il donne un véritable contresens à ses propos.

Cible préférée de la complosphère, Bill Gates aurait cette fois un vaste projet caché de dépeupler la planète en utilisant les vaccins. Preuve à l’appui : un court extrait partagé sur X dans lequel le milliardaire américain évoque, lors d’une conférence, sa volonté de réduire la population mondiale par le biais de la vaccination. Voici ce qu’il y déclare : "Le monde compte aujourd’hui 6,8 milliards d’habitants. Cela représente environ neuf milliards. Maintenant, si nous faisons un très bon travail en matière de nouveaux vaccins, de soins de santé et de services de santé reproductive, nous pourrions réduire peut-être ce chiffre de 10 ou 15%. Mais là, on constate une augmentation d’environ 1,3". 

La mortalité infantile, combat de longue date

Problème, cet extrait repartagé est loin d'être actuel et surtout, sorti de son contexte. En effet, Bill Gates a prononcé ces mots en 2010, lors d’un TED Talk, ce type de conférence organisée à l’international par l’organisme américain à but non lucratif The Sapling Foundation. Une conférence que l’on retrouve sur YouTube et qui portait alors sur l’objectif de ramener à zéro les émissions de CO2 et sur les moyens pour y parvenir. 

Dans ce passage, Bill Gates évoque bien un moyen de freiner la croissance démographique mondiale et in fine de limiter les émissions de CO2 : en effet, les deux phénomènes sont intrinsèquement liés. Mais le milliardaire entend ici utiliser la vaccination pour améliorer la santé de la population, notamment celle des pays défavorisés, et lutter en particulier contre la mortalité infantile. En créant sa fondation avec son ancienne épouse et en versant des dons à la recherche médicale, Bill Gates a fait de la mortalité des nourrissons l’un de ses chevaux de bataille.

Ainsi, la Fondation Bill et Melinda Gates communique régulièrement sur le sujet, et depuis un moment. Comme dans sa première lettre annuelle : "Un fait surprenant mais crucial que nous avons appris est que la réduction du nombre de décès réduit en réalité la croissance démographique", peut-on lire sur ce document de 2009. Depuis, sa position est constante puisqu’en 2022, la Fondation souligne encore que "la vaccination maternelle – vacciner les femmes enceintes qui peuvent ensuite transmettre une protection vitale à leurs bébés – est un moyen puissant de réduire la mortalité néonatale et infantile"

Reste que ces propos, totalement décontextualisés, font l’objet de désinformation depuis des années. Ils ont toutefois été fact-checkés à de multiples reprises, comme en 2017 dans un article de Snopes ou en 2021 par l’agence Reuters.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur X : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info