Verif'

Non, une crèche de Noël n'a pas été détruite par un migrant marocain en Espagne

Publié le 19 décembre 2022 à 15h14

Source : Sujet TF1 Info

La vidéo d'une crèche de Noël détruite à coups de marteau en Espagne a été relayée en ligne ces derniers jours.
Un acte attribué à tort à un migrant d'origine marocaine, obligeant les autorités à un démenti.
Le député européen Reconquête! Gilbert Collard a rapidement partagé son indignation, avant de retirer ses propos.

Des images inhabituelles ont circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux en provenance d'Espagne. Sur une séquence tournée avec un téléphone portable, on voit un homme habillé d'un sweat à capuche utiliser un marteau pour détruire les installations d'une crèche de Noël. La scène se serait déroulée à Calahorra, ville du nord du pays qui compte environ 23.000 habitants. La crèche visée se trouve en extérieur, dans ce qui ressemble à un petit parc public bordé d'arbres.

Plusieurs sites et internautes se sont émus de ces images, attribuant les faits à un migrant d'origine marocaine. Un acte qui a également choqué l'eurodéputé français Gilbert Collard, ancien membre du RN et désormais proche d'Eric Zemmour chez Reconquête!. "Un migrant marocain détruit la crèche de Noël au marteau : il faut arrêter de croire que ces destructions de crèches sont des faits divers anodins", a lancé l'élu, avant d'ajouter que derrière de tels agissements, "il y a une volonté d'attenter aux symboles chrétiens". 

L'acte est celui d'un Espagnol connu pour avoir des problèmes d'alcool

Si Gilbert Collard cite une radio locale pour étayer ses propos, il s'avère que ses affirmations sont fausses. Une crèche a bel et bien été endommagée, mais la municipalité s'est empressée de rétablir les faits. "Au vu des commentaires sur les réseaux sociaux qui affirment que la personne qui a attaqué la crèche est d'origine maghrébine, nous démentons cette information. Il est de Calahorra, espagnol et blanc", a indiqué le compte Twitter officiel de la mairie de la commune.

L'édile, Elisa Garrido, a elle aussi tenu à clarifier la situation, s'en prenant aux personnes qui ont instrumentalisé cette dégradation en tenant des propos aux accents racistes. "NON, celui qui a endommagé la crèche de Calahorra ne correspond pas aux profils imaginés par certains esprits haineux qui profitent de toute occasion pour semer leur rancœur. Non à la xénophobie", a insisté l'édile sur Twitter.

Alerté à de multiples reprises sur le fait qu'il diffusait une fausse information, Gilbert Collard a finalement retiré son tweet initial, relayant en passant les explications de la municipalité. La presse espagnole, avant cela, avait souligné que l'attaque de cette crèche à coups de marteau avait été commentée, y compris en France, mentionnant la publication trompeuse de l'eurodéputé.

Le site du média espagnol ABC donne de plus amples informations au sujet de l'auteur de cette destruction. Il s'agirait d'un individu au "lourd passif avec les drogues". La mairie de la ville estime d'ailleurs que ces substances ont "manifestement affecté son esprit". Aucune mention n'est toutefois faite de ses motivations : rien ne permet d'affirmer qu'il a agi de la sorte pour s'en prendre volontairement à un symbole chrétien. La police a rapidement appréhendé cet individu, contre qui "les poursuites appropriées" ont été entamées. Les agents municipaux, apprend-on enfin, ont pris soin de récupérer les éléments de la crèche abîmés, afin de pouvoir procéder à des réparations.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Thomas DESZPOT

Tout
TF1 Info