Nouvelle-Zélande : les restes de deux enfants retrouvés dans des valises vendues aux enchères

Dylan VEERASAMY
Publié le 18 août 2022 à 8h07, mis à jour le 18 août 2022 à 14h10
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Une famille d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, a découvert des restes humains dans plusieurs valises.
Elles avaient été remportées au cours d'une vente aux enchères dans un dépôt de la ville.
La police a annoncé ce jeudi 18 août que les restes étaient ceux de deux enfants.

C’est une macabre découverte qu’ont effectué deux Néo-zélandais résidant à Auckland. Selon les informations rapportées par la presse locale, ces deux habitants ont découvert des restes humains dans deux valises qu'ils ont remportées dans une vente aux enchères. La famille avait acheté une remorque chargée d'objets vendus en vrac dans un entrepôt, parmi desquels se trouvaient les deux valises, de tailles identiques. 

La police néo-zélandaise a confirmé ce jeudi 18 août que les corps étaient ceux de deux enfants, en âge d'être à l'école primaire. Selon l'inspecteur Tofilau Faamanuia Vaaelua, les corps étaient probablement conservés depuis plusieurs années et les victimes auraient entre cinq et dix ans.

Une enquête ouverte pour homicide

Lors de sa découverte, la famille a immédiatement appelé la police. C'est notamment l'étrange odeur émanant des valises de tailles identiques et du domicile de la famille qui a attiré l'attention, et surtout celle du voisinage. "Je l’ai su tout de suite et je me suis demandé d’où ça venait", a expliqué un des voisins, ancien employé d’un crématorium, à Stuff, un média local.

Les autorités ont décidé d’écarter la famille de la liste des suspects et est "naturellement bouleversée par la découverte", a déclaré Tofilau Faamanuia Vaaelua. Afin d'identifier les victimes, la police a décidé de se pencher sur les autres objets, ménagers ou personnels, contenus dans la remorque.

Elle examine également des heures de vidéo surveillance, mais les moments clés pourraient avoir été effacés du fait du grand délai entre la mort et la découverte des corps. Pour cette même raison, l'autopsie rencontre des difficultés à identifier les enfants, a expliqué l'inspecteur néo-zélandais. L'entrepôt et la propriété où les valises ont été emmenées ont été minutieusement examinées par la police scientifique.

Lire aussi

La police néo-zélandaise a fait appel à l'agence internationale Interpol, même si elle pense que leurs proches se trouvent dans le pays. "L'équipe d'enquête travaille très dur pour que la ou les personnes responsables de la mort de ces enfants rendent des comptes", a annoncé l'inspecteur néo-zélandais.


Dylan VEERASAMY

Tout
TF1 Info