Un bélier a attaqué et tué le fermier qui était venu les nourrir dans leur propriété près d'Auckland, rapportent les médias en Nouvelle-Zélande.
La femme de l'octogénaire a, elle aussi, été visée et mortellement blessée par l'animal qui a été abattu.

Un bélier a été abattu jeudi par la police en Nouvelle-Zélande après avoir vraisemblablement tué un couple de personnes âgées dans une ferme, ont rapporté les autorités et les médias locaux.  Un homme et une femme ont été retrouvés morts jeudi matin sur la propriété située dans l'ouest d'Auckland (nord), a annoncé la police dans un communiqué, confirmant qu'un bélier se trouvait sur les lieux à leur arrivée.

Le neveu du couple, Dean Burrell, a affirmé que les victimes, âgées de plus de 80 ans, étaient décédées dans un "accident tragique" impliquant l'animal, selon le média Stuff.  Une autre personne non identifiée a été légèrement blessée par le bélier, a ajouté la police.  

"Une fois que nos équipes sont arrivées, elles ont aussi été confrontées au bélier qui s'est dirigé vers eux", a précisé la même source. "Après évaluation des risques, le bélier a été abattu" par un policier après que l'animal s'est montré agressif.  L'autopsie des victimes, écrit Stuff, a révélé "des blessures compatibles avec une attaque animale".

Des animaux dangereux en cette saison

Un expert du comportement animalier explique, auprès de RNZ, que les blessures occasionnées par un bélier, pesant parfois jusqu'à 150kg et chargeant à pleine vitesse, peuvent être similaires à celles causées par un choc avec une voiture. Les mâles peuvent se révéler dangereux, en particulier pendant la période de reproduction, qui a lieu actuellement dans les fermes.

Cinq millions de personnes et plus de 25 millions de moutons vivent en Nouvelle-Zélande. Toujours cité par RNZ, Lindsay Matthews a déclaré que jusqu'en 2019, la littérature scientifique n'avait recensé que 11 cas d'humains tués par un bélier dans le monde. 


E.B avec AFP

Tout
TF1 Info