Pakistan : 89 morts et 150 blessés après un attentat contre une mosquée

par Pierre Antoine VALADE
Publié le 31 janvier 2023 à 9h29
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Lundi 30 janvier, un attentat a visé une mosquée située à l'intérieur du quartier général de la police de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan.
On dénombre 89 victimes, en majorité des policiers, et près de 150 blessés.

Deux jours après le tragique accident qui a coûté la vie à 10 enfants sur le lac Tanda Dam, dans le nord-ouest du pays, le Pakistan connait un nouvel épisode dévastateur. Lundi 30 janvier, une mosquée située à l'intérieur du quartier général de la police de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, a été la cible d'un attentat qui a fait près de 90 morts, en majorité des policiers, et 150 blessés. Le quartier général de la police à Peshawar est pourtant l'une des zones les mieux surveillées de la ville.

Le TTP se cache-t-il derrière l'attaque ?

L'explosion s'est produite lundi à l'heure de la prière du midi dans ce lieu extrêmement sensible de la ville, située à une cinquantaine de kilomètres de la frontière avec l'Afghanistan et où la situation sécuritaire s'est dégradée ces derniers mois. Shahid Ali, un policier de 47 ans qui a survécu à l'attaque, a expliqué à l'AFP que la détonation était survenue quelques secondes après que l'imam a commencé la prière. Le chef de la police de Peshawar, Muhammad Ijaz Khan, a indiqué que le bilan était passé à 89 morts, après que "six patients supplémentaires ont succombé à leurs blessures". Environ 150 personnes ont été blessées. Près de 90% des morts sont des policiers, a précisé M. Khan, sans pouvoir encore donner un décompte exact. 

Le Pakistan est confronté depuis quelques mois, en particulier depuis la prise du pouvoir par les talibans en Afghanistan en août 2021, à une détérioration de la sécurité. Après plusieurs années d'un calme relatif, les attentats ont repris de plus belle, menés par les talibans pakistanais du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), l'EI-K, la branche régionale du groupe djihadiste État islamique (EI), ou des groupes séparatistes baloutches.

Lire aussi

La capitale et le reste du pays, notamment à la frontière avec l'Afghanistan, ont été placés sous alerte sécurité encore accrue. Peshawar a été ravagée par des attentats quasi quotidiens pendant la première moitié des années 2010, mais la sécurité s'y était grandement améliorée ces dernières années. Elle s'est à nouveau dégradée depuis quelques mois. En mars 2022, un attentat suicide revendiqué par l'EI-K dans une mosquée chiite de Peshawar avait fait 64 morts, le plus meurtrier au Pakistan depuis 2018.


Pierre Antoine VALADE

Tout
TF1 Info