Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Le Covid-19 au plus haut en Chine depuis six mois, l'économie accuse le coup

F.S.
Publié le 7 novembre 2022 à 11h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

La Chine a rapporté lundi son plus important nombre de nouveaux cas de Covid-19 en six mois.
Sous l'effet des restrictions sanitaires qui accompagnent cette recrudescence, les exportations du pays sont en repli.
Cette baisse de 0,3% sur un an est une première depuis 2020.

Un retour de l'épidémie qui freine l'économie. La Chine a rapporté ce lundi 7 novembre le nombre le plus important de nouveaux cas de Covid-19 en six mois. Une tendance étonnante alors même que le pays a choisi une stricte stratégie "zéro Covid" qui perturbe le travail et la vie quotidienne. Jusqu'à toucher ses exportations.

La Chine garde le cap malgré les effets sur le moral et l'économie

Alors que les premiers confinements en Europe appartiennent au passé, la stratégie déployée par la Chine n'a rien à leur envier. Elle consiste à confiner des quartiers ou des villes entières - voire parfois des usines - dès l'apparition de quelques cas, à réaliser des dépistages massifs quotidiens ou encore à placer en quarantaine les personnes testées positives et les voyageurs arrivant de l'étranger. Malgré tout, le ministère de la Santé a annoncé près de 5500 nouveaux cas positifs locaux, dont une grande partie dans la province côtière du Guangdong (sud), un important centre manufacturier. La plus grande usine d'iPhone au monde est également toujours confinée. De quoi provoquer un retard dans les livraisons des nouveaux iPhone, a prévenu Apple. 

Lire aussi

Mais la marque à la pomme est loin d'être la seule à pâtir de cette inflexible stratégie. C'est en effet l'ensemble des exportations de la Chine qui sont en repli. Pour la première fois depuis mai 2020, cet indicateur se retrouve dans le rouge en octobre, selon les chiffres des Douanes chinoises publiés lundi. Le mois dernier, les exportations de la Chine ont ainsi baissé de 0,3% sur un an. Il faut savoir qu'au-delà de la situation sanitaire du pays, la menace de récession aux États-Unis et en Europe, conjuguée à la flambée du prix de l'énergie, affaiblit également la demande en produits chinois. 

Une situation qui devrait perdurer. D'une part, parce que les autorités sanitaires ont douché tout espoir d'un assouplissement de cette politique. Malgré l'impact économique et la lassitude des habitants, les autorités ont souligné qu'elle continuera à être appliquée "indéfectiblement". Les experts de la banque Nomura prédisent donc que cette tendance à la baisse s'accentuera dans les deux prochains mois, avec un effet négatif sur l'ensemble de l'économie chinoise. "Comme la forte croissance des exportations a été le principal moteur de la croissance du PIB en Chine depuis le printemps 2020, la contraction des exportations pèsera inévitablement sur la croissance, l'emploi et l'investissement", estiment-ils dans une prédiction pessimiste. 


F.S.

Tout
TF1 Info