Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Origine du Covid-19 : le rapport rendu à Joe Biden pas concluant

CQ
Publié le 25 août 2021 à 10h04
Origine du Covid-19 : le rapport rendu à Joe Biden pas concluant

Source : AFP

WASHINGTON - Le président américain avait chargé le renseignement américain de lui fournir un rapport à propos des origines de la pandémie dans un délai de trois mois. Les résultats produits ont été jugés peu concluants, relate la presse américaine.

À mesure que le temps passe, les chances de connaitre un jour l’origine du Covid-19 s’amoindrissent. Dans cette quête du savoir et face à une Chine peu désireuse de coopérer pleinement, le président américain a essuyé un revers de plus. Fin mai, Joe Biden avait demandé aux services de renseignement de "redoubler d’efforts" pour tenter de comprendre la genèse du virus et de lui fournir un rapport en ce sens dans un délai de trois mois. Une note de service des renseignements américains, selon lesquels trois chercheurs du laboratoire de Wuhan auraient contracté une maladie pulmonaire en novembre 2019, un mois avant le début déclaré de la pandémie en Chine, avait alors convaincu le président d'aller plus loin dans les recherches menées jusqu'ici, n'ayant pas abouti à "une conclusion définitive". 

Mais les résultats apportés, contenus dans un rapport secret, n’ont pas été jugés à la hauteur, selon la presse américaine. Malgré les recherches et les analyses produites, les renseignements ne sont pas parvenus à retenir une seule et unique hypothèse expliquant l’origine du Covid, révèle le Washington Post à partir des témoignages anonymes de deux responsables américains. Parmi les théories jamais exclues, on peut retenir celle du passage d’un animal vecteur à l’homme ou celle de la fuite accidentelle de laboratoire, qui est peu à peu revenue dans le débat aux États-Unis. Plus récemment, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a changé radicalement de position en déclarant que cette dernière hypothèse était "très probable". 

Selon le Wall Street Journal, l’échec des services de renseignement s’explique par le manque d’informations fournies par Pékin. "C’était une plongée profonde mais vous pouvez aller aussi loin que la situation le permet. Si la Chine ne donne pas accès à certaines données, vous ne le saurez jamais", a souligné un responsable sous couvert d’anonymat, cité par le journal. En effet, voilà des mois que Pékin élude les demandes de l’OMS concernant une nouvelle enquête sur le terrain et une coopération accrue comprenant un partage des documents relatifs au laboratoire de Wuhan. La Chine, qui combat farouchement la théorie d’un accident de laboratoire, avait d'ailleurs fustigé le lancement d'une nouvelle enquête par Joe Biden, après avoir accusé Washington de diffuser des théories "complotistes".


CQ

Tout
TF1 Info