Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Peu vaccinée, l'Afrique dépasse la barre des 200.000 morts du Covid-19

La rédaction de LCI
Publié le 8 septembre 2021 à 8h44
L'Afrique du Sud enregistre à elle seule plus de 40% des décès officiels sur le continent africain.

L'Afrique du Sud enregistre à elle seule plus de 40% des décès officiels sur le continent africain.

Source : Guillem Sartorio / AFP

L'essentiel

CRISE SANITAIRE - Le bilan s'alourdit en Afrique. Alors que seule 3% de la population du continent est entièrement vaccinée, plus de 200.000 personnes y sont déjà décédées des suites du Covid-19, selon un comptage de l'AFP.

Un bilan toujours plus lourd. Selon les données de l'université Johns Hopkins, plus de 4,5 millions de personnes sont déjà décédées des suites du Covid-19 sur la planète, depuis l'apparition officielle de la maladie en décembre 2019. Parmi elles, plus de 200.000 en Afrique, selon un comptage réalisé par l'AFP. Mais ce décompte pourrait être sous-estimé, dans ce continent un temps épargné par la pandémie.

Ce total se fonde en effet sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chacun des 54 pays de la région, ou par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais ils ne reflètent qu'une partie des contaminations réelles, encore plus sous-estimées en Afrique que partout dans le monde, selon l'OMS. Car "les moyens de dépistage sont très faibles sur le continent", rappelle la scientifique sud-africaine Glenda Davidson, qui note également un enregistrement des décès incertain.

Huit doses de vaccin pour 100 habitants en Afrique

Depuis cet été, le bilan en Afrique s'est d'ailleurs aggravé, malgré la faible propagation du variant Delta jusqu'alors. En juillet comme en août, plus de 26.000 décès ont été enregistrés sur le continent. Désormais, la propagation de l'épidémie a ralenti : l'Afrique compte actuellement 617 nouveaux décès par jour, contre jusqu'à 990 fin juillet. L'Afrique du Sud recense à elle seule près de 84.000 décès, soit environ 42% des décès officiels dans la région.

Mais la couverture vaccinale laisse craindre le pire. À ce jour, seules huit doses pour 100 habitants ont été administrées en Afrique, selon un comptage de l'AFP. Deux injections étant nécessaires pour conférer l'immunité maximale, on estime que moins de 3% de la population africaine est entièrement protégée. À titre de comparaison, 102 doses pour 100 habitants ont été administrées en Europe, et même 116 aux États-Unis et au Canada. Une inégalité "profondément inquiétante", déplorait la semaine dernière le Dr Matshidiso Moeti, directrice de l'OMS pour l'Afrique.