La Chine face à une nouvelle flambée de Covid-19

Covid-19 en Chine : le bilan grimpe à Shanghai, Pékin en alerte

L.C. avec l'AFP
Publié le 24 avril 2022 à 10h45
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

La Chine, qui affronte sa pire flambée épidémique depuis deux ans, a confiné, depuis début avril, la quasi-totalité des 25 millions d'habitants de Shanghai.
Ce dimanche, la capitale économique du pays annonce un bilan de 87 morts du Covid-19.

Le bilan de l'épidémie de Covid-19 à Shanghai s'alourdit. Ce dimanche 24 avril, les autorités locales ont annoncé le décès de 39 personnes, ce qui porte à 87 le nombre total de morts depuis le début du confinement de la capitale économique. Dernière adepte de la politique zéro-Covid, la Chine avait pourtant limité le bilan total à moins de 5000 morts et moins de 200.000 contaminations, si l'on s'en tient aux chiffres officiels, très inférieurs aux décomptes internationaux.

Pékin dans le viseur

Mais ces dernières semaines, le variant Omicron frappe de plein fouet les quelque 25 millions d'habitants de Shanghai, devenant l'épicentre de l'épidémie. En dépit du confinement strict installé début avril, près de 22.000 nouvelles contaminations ont également été enregistrés dimanche dans la ville. La faible mortalité interpelle, d'autant que les taux de vaccination sont faibles chez les plus âgés : seulement 38% des plus de 60 ans de Shanghai ont un schéma vaccinal complet.

À plus d'un millier de kilomètres, la capitale, Pékin, semble aussi touchée par le rebond : 22 cas ont été déclarés dimanche. Pour stopper la contagion, les autorités ont averti qu'une action "urgente" devait rapidement s'imposer. "La situation est grave, toute la ville doit agir sans attendre", a affirmé une responsable, relevant que le virus s'est probablement propagé de "manière invisible" ces derniers jours.

Mais cette politique sanitaire jusqu’au-boutiste, encouragée par le président chinois, Xi Jiping, a ses détracteurs. Samedi, une vidéo de six minutes montrait notamment les répercussions des mesures sanitaires sur Shanghai. Dans un long plan-séquence de la ville filmée depuis les airs, l'auteur a ajouté une succession de sons extraits de conférences de presse, de vidéos publiées sur les réseaux sociaux ou d'appels téléphoniques des résidents.

Lire aussi

On peut y entendre des habitants confinés qui n’arrivent pas à obtenir de la nourriture, des médicaments ou à se rendre à l’hôpital. Plus loin, un homme est empêché de rentrer dans son quartier confiné et une femme décrit le chaos dans les centres de quarantaine. La vidéo, rapidement devenue virale, a été supprimé par les censeurs, suscitant l'incompréhension, voire la colère des internautes.


L.C. avec l'AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info