Amsterdam : deux touristes français blessés à coups de couteau dans le Quartier rouge

Audrey Parmentier
Publié le 19 avril 2022 à 6h48
Deux touristes français ont été attaqués à Amsterdam.

Deux touristes français ont été attaqués à Amsterdam.

Source : Ramon van Flymen / ANP MAG / ANP via AFP

Deux touristes Français ont été attaqués au couteau dans la nuit de dimanche à lundi.
Le suspect n'a pas été retrouvé et les autorités ignorent ce qui a motivé son geste.

Deux touristes français âgés de 22 et 27 ans ont été blessés aux mains par des coups de couteau dans la nuit de dimanche à lundi au sein du célèbre Quartier rouge d'Amsterdam, selon la police.  "Le suspect a pris la fuite. Nous ne l'avons plus retrouvé", a expliqué un porte-parole des forces de l'ordre à l'AFP.  

Aucune information n'a été donnée sur le motif du suspect, mais les deux victimes ont l'intention de porter plainte, selon le porte-parole.

L'attaque au couteau a eu lieu vers 3h00 heure locale (01H00 GMT), sur la Oudekerksplein (place de la vieille église en français, située au cœur du Quartier rouge), a précisé la police, qui a indiqué avoir été appelée par un témoin. 

Hausse de la criminalité locale

"Deux personnes ont été blessées aux mains. L'un des deux a été soigné sur place et l'autre a été transféré à l'hôpital", a précisé le porte-parole.

Située en plein centre-ville, à deux pas de la gare centrale, la zone dite des Wallen (Quartier rouge) est l'un des plus grands attraits touristiques d'Amsterdam. Si elle avait subi de plein fouet la crise sanitaire, elle était particulièrement bondée en ce week-end de Pâques, a rapporté le quotidien Het Parool. Selon le média, beaucoup de monde se trouvait sur place au moment des faits. 

Lire aussi

En raison de la hausse de la criminalité locale et de la foule de jeunes touristes fêtards, la zone était autrefois surnommée le "kilomètre carré de misère" par la police. Afin de calmer l'agitation et endiguer la criminalité, les autorités locales ont même envisagé de déplacer les prostituées dans un endroit situé dans les faubourgs pour préserver ce quartier historique, mais la plupart des personnes y travaillant ont demandé des mesures moins radicales.


Audrey Parmentier

Tout
TF1 Info