Un bloc d'acier énigmatique est apparu, le week-end dernier, sur la colline de Hay Bluff, au pays de Galles.
Son origine fait l'objet de toutes les spéculations.
D'autres structures similaires ont été aperçues ailleurs dans le monde ces dernières années.

Un joggeur l'a découvert par hasard. Un monolithe, un étrange pilier métallique d'"au moins trois mètres de haut", ressemblant à un Toblerone géant, a fait son apparition, le week-end dernier, sur la colline galloise de Hay Bluff, située au nord de Cardiff. Surpris de tomber nez à nez avec ce bloc d'acier à l'allure futuriste, Richard Haynes a photographié sa recouverte avant de partager les clichés sur les réseaux sociaux, suscitant étonnement et curiosité. 

"J'ai trouvé que ça avait l'air un peu bizarre et que c'était peut-être un collecteur d'eau de pluie pour une recherche scientifique", a-t-il raconté au média gallois Wales Online. "Mais j'ai réalisé que c'était beaucoup trop grand et étrange." 

"Je me suis approché et il mesurait au moins trois mètres de haut, était triangulaire, définitivement en acier inoxydable. C'était creux et j'imagine assez léger. Assez léger pour que deux personnes puissent le transporter et le planter dans le sol", a-t-il expliqué. Et d'ajouter : "Il est clair que quelqu'un aurait dû creuser un grand trou pour l'enfoncer."

Comme à chaque apparition d'un monolithe à travers le monde, les théories, plus ou moins farfelues, fourmillent pour essayer de percer l'origine de l'objet. Sa présence a ainsi été attribuée aux... extraterrestres. Une hypothèse extravagante déjà avancée après des trouvailles similaires aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Roumanie, en Pologne, au Canada, à Las Vegas ou dans le désert de l'Utah, aux États-Unis.

Si ceux de Las Vegas et de l'Utah ont été revendiqués par "The Most Famous Artist", un collectif d'artistes du Nouveau-Mexique, d'autres ont tout simplement disparu comme par magie, sans que personne n'en réclame la paternité. Le mystère demeure pour le monolithe de Hay Bluff.


Y.R.

Tout
TF1 Info