Pénurie de lait pour bébé aux États-Unis : des mères proposent de donner leur lait à des parents désespérés

T.Gu avec AP
Publié le 16 mai 2022 à 6h24
JT Perso

Source : TF1 Info

Les banques de lait regagnent en intérêt avec la crise du lait pour bébé qui touche les États-Unis.
Les centres sont saturés d'appels de donateurs et de parents.
La situation pourrait durer encore plusieurs semaines, selon la Maison Blanche.

La pénurie généralisée de lait pour bébé qui couvait depuis plusieurs mois touche durement les États-Unis. Pour nombre de familles interrogées dans la presse américaine, la débrouille est leur dernière chance pour sauver leur bébé. Et dans cette quête, les banques de lait - qui collectent le lait maternel, le pasteurisent et continuent de travailler avec les hôpitaux pour la distribution - sont un atout.

"Faites de votre mieux pour allaiter"

Ces dernières semaines, elles ont bénéficié d'un regain d'intérêt inespéré. À commencer par les mères qui proposent de donner leur lait maternel. À Newton, dans le Massachussetts, la Mothers' Milk Bank Northeast, recevait d'ordinaire environ 30 à 50 appels par mois de personnes souhaitant faire un don, remarque l'Associated Press. Avec les pénuries des derniers jours, 35 appels de donateurs potentiels ont été reçus durant la seule journée de jeudi 12 mai.

"Il est intéressant de voir que les premières réponses que nous ayons reçues viennent de donneurs potentiels, remarque Deborah Youngblood, directrice exécutive de la banque, interrogée par l'agence de presse américaine. Donc les gens ont répondu à la pénurie de lait infantile avec une sorte de réponse étonnante et compatissante du type : 'Comment puis-je faire partie de la solution ?'".

L'une d'elles, Kayla Gillespie est âgée de 38 ans et mère de trois enfants et a déjà fait un premier don à la Mothers' Milk Bank il y a six ans. Un total de près de 70 litres à l'époque. Elle n'avait pas l'intention de recommencer, jusqu'à ce qu'elle entende parler de la pénurie en cours. "J'ai beaucoup de chance de pouvoir produire du lait, alors j'ai senti que je devais faire quelque chose", a-t-elle expliqué à AP.

Selon Lindsay Groff, directrice exécutive de Human Milk Banking Association of North America, un organisme qui accrédite les banques de lait, les demandes de renseignements des parents cherchant à combler leurs stocks ont augmenté de 20% ces derniers jours.

Mais ces banques ne couvrent pas toute la population en recherche de lait infantile. Entre autres, les bébés ayant des besoins diététiques spéciaux ou médicalement fragiles. La pénurie crée aussi d'autres difficultés, en particulier pour les familles à faibles revenus, suite au rappel du fabricant de lait maternisé Abbott, en raison de problèmes de contamination.

L'administration Biden est critiquée pour sa gestion de la crise. Ce dimanche 15 mai, Marjorie Taylor Greene, qui siège à la chambre des représentants côté républicain, s'est adressée directement aux femmes enceintes : "Faites du mieux que vous pouvez pour allaiter. Ne faites pas confiance à ce gouvernement."

Face à l'ampleur du phénomène, le président américain, Joe Biden, a exhorté les fabricants à augmenter la production et à discuter avec les détaillants de la manière dont ils pourraient réapprovisionner les étales dans tout le pays. Vendredi, le secrétaire à l'agriculture, Tom Vilsack, a envoyé une lettre à Abbott pour demander des rabais sur les produits alternatifs, y compris des laits maternisés pour des marques concurrentes.


T.Gu avec AP

Tout
TF1 Info