Dans le temple de Ramsès II à Abydos, des archéologues américains ont révélé 2.000 têtes de bélier.
Les chercheurs y voient les traces, extrêmement bien conservées, d'offrandes au pharaon.

C'est un décor étonnant qu'ont mis à jour des archéologues. Plus de 2.000 têtes de béliers momifiées datant de l'ère ptolémaïque ont été découvertes dans le temple de Ramsès II, dans la cité antique d'Abydos, dans le sud de l'Égypte, ont annoncé dimanche les autorités. 

Des momies de brebis, de chiens, de chèvres, de vaches, de gazelle et de mangoustes ont été également exhumées par une équipe  de New York sur ce site célèbre pour ses temples et ses nécropoles, a annoncé le ministère des Antiquités et du Tourisme dans un communiqué.

Des offrandes à Ramsès II

Selon le directeur du Conseil suprême des Antiquités, Mostafa Waziri, ces découvertes vont permettre d'en savoir plus sur le temple de Ramsès II et les activités qui s'y déroulaient entre sa construction sous la sixième dynastie de l'Ancien Empire (entre 2.374 et 2.140 av. J.-C.) et la période ptolémaïque (323 à 30 avant J.-C.).

Pour le professeur Sameh Iskandar, à la tête de la mission américaine et cité dans le même communiqué, ces têtes de béliers sont "des offrandes", indiquant "un culte à Ramsès II célébré 1.000 ans après sa mort". 

AFP
AFP

Outre les restes d'animaux momifiés, l'équipe a découvert les restes d'un palais aux murs d'environ cinq mètres d'épaisseur datant de la sixième dynastie, ainsi que plusieurs statues, des papyrus, des restes d'arbres anciens, des vêtements en cuir et des chaussures.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info