Aux États-Unis, Joe Biden visé par une enquête en destitution

par T.G.
Publié le 13 septembre 2023 à 10h55

Source : TF1 Info

Le chef républicain de la Chambre américaine des représentants, Kevin McCarthy, a annoncé mardi le lancement d'une enquête en destitution du président Joe Biden.
En cause ? Les affaires controversées de son fils Hunter à l'étranger.

Joe Biden dans le viseur des républicains. Ces derniers ont lancé une enquête en destitution du président des États-Unis en s'appuyant sur les affaires controversées de son fils à l'étranger.

"Je demande à une commission de la Chambre d'ouvrir une enquête formelle en destitution", a déclaré le chef républicain de la Chambre américaine des représentants, Kevin McCarthy. Selon ce ténor du Congrès, le dirigeant démocrate avait "menti" au peuple américain. La Maison Blanche a immédiatement dénoncé cette enquête, lancée à un peu plus d'un an de la présidentielle de 2024, accusant les républicains de recourir à la "pire des manœuvres politiciennes extrêmes".

Une enquête réclamée depuis des mois par l'aile trumpiste du parti

Hunter Biden, fils du président américain et ancien homme d'affaires de 53 ans, est devenu une cible privilégiée de la droite américaine. Les élus lui reprochent notamment d'avoir fait des affaires douteuses en Ukraine et en Chine alors que Joe Biden était vice-président de Barack Obama (2009-2017), en capitalisant sur le nom et les réseaux de son père. Le président de 80 ans a toujours soutenu publiquement son fils, au passé semé d'addictions, également aux prises avec la justice, accusé de détention illégale d'arme à feu.

L'ouverture d'une procédure de destitution est réclamée depuis des mois par l'aile trumpiste du parti républicain, avec laquelle le chef Kevin McCarthy a dû faire de nombreux compromis pour accéder au perchoir en janvier. Plusieurs élus modérés du Parti républicain s'opposent toutefois à l'ouverture de cette enquête, de peur de transformer la procédure en exercice purement partisan.

Cette enquête n'a pour l'instant quasiment aucune chance d'aboutir à la destitution de Joe Biden, son parti étant majoritaire au Sénat. La chambre haute serait en effet appelée à juger le président s'il était inculpé par les élus.


T.G.

Tout
TF1 Info