Pologne : des agriculteurs en colère détruisent des céréales ukrainiennes destinées à l'UE

par Felicia SIDERIS avec AFP
Publié le 12 février 2024 à 18h09

Source : Le CLUB

Ce dimanche, des agriculteurs polonais ont déversé sur la route des céréales ukrainiennes destinées à l'Union européenne.
Une action inédite, décrite comme "inacceptable" par l'Ukraine.
En répercussion, le parquet polonais a annoncé lundi avoir "ouvert une enquête".

Après les agriculteurs français, c'est au tour des Polonais de s'en prendre aux céréales ukrainiennes. Face au mécontentement alimenté par les importations de ce blé à bas prix, des agriculteurs polonais ont décidé ce dimanche 11 février de déverser plusieurs tas de céréales ukrainiennes sur la route, à la frontière entre les deux pays. Une scène rarissime, qui a provoqué l'ouverture d'une enquête par Varsovie. 

Une enquête ouverte en Pologne

Les différentes vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent l'ampleur du gâchis. En pleine protestation contre ce qu'ils considèrent comme une concurrence déloyale de la part de leurs homologues ukrainiens, les producteurs polonais ont choisi de s'en prendre à des denrées alimentaires. Après avoir arrêté au moins trois camions transportant des céréales ukrainiennes alors qu'ils traversaient la frontière, les manifestants ont déversé le contenu de la cargaison. Sur les images, des tas de céréales, parfois recouverts d'un drapeau européen, sont amassés au milieu d'une route. 

Une action inédite, qui a suscité de vives réactions en Ukraine. Dans ce pays à forte tradition agricole confronté depuis deux ans à l'invasion russe, cette détérioration est décrite comme "inacceptable", par le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba. Le ministère ukrainien de la Politique agraire a lui déclaré dans un communiqué "dénoncer fermement" la "destruction délibérée" de céréales qui "n'a rien à voir avec des protestations pacifiques".

D'autant que, comme a tenu à le rappeler le ministère ukrainien, les agriculteurs ukrainiens "travaillent sous les bombardements constants de l'ennemi et subissent d'énormes pertes". "Ils paient leurs récoltes très cher, parfois avec leur vie", a-t-il souligné. C'est d'ailleurs parce qu'ils travaillent dans ces conditions, et pour soutenir économiquement ce pays envahi par la Russie, que l'Union européenne avait levé dès juin 2022 les droits de douane sur les importations en provenance d'Ukraine. Une mesure accusée de provoquer une concurrence déloyale.

"Nous suivons de près l'enquête sur cet incident et espérons que les auteurs seront rapidement identifiés et punis", a ajouté le ministère ukrainien de la Politique agraire, alors que le parquet polonais a annoncé ce lundi avoir "ouvert une enquête". "Nous sommes en train de réunir des documents, nous interrogeons des témoins et conservons des images qui constitueront probablement des éléments de preuve essentiels", a ainsi déclaré la porte-parole du parquet de Lublin, Agnieszka Kepka. Selon elle, les responsables de l'incident pourraient risquer jusqu'à cinq ans de prison.


Felicia SIDERIS avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info