Pologne : les restes de 8000 victimes des nazis retrouvés près d'un camp de concentration

Léa Prati avec AFP
Publié le 14 juillet 2022 à 17h09
JT Perso

Source : JT 20h WE

17,5 tonnes de cendres humaines ont été découvertes à Dzialdowo, au nord de Varsovie.
Cela représente environ 8000 personnes.
Elles auraient été tuées en 1939 et appartenaient en majorité aux élites polonaises.

17,5 tonnes de cendres humaines. Les restes de 8000 victimes ont été déterrés près du camp de concentration nazi de Soldau, en Pologne. Cette découverte macabre a été annoncée, mercredi 13 juillet, par l'Institut polonais de la mémoire nationale (IPN), qui enquête sur des crimes nazis et communistes.

Les restes ont été découverts à Ilowo Osada, dans la forêt Bialucki, près du site de l'ancien camp de concentration de Dzialdowo (Soldau en allemand, à 150 km au nord de Varsovie), construit en 1939. Il avait notamment servi pour le transit, l'internement et l'extermination de Juifs pendant l’occupation de la Pologne par l'Allemagne nazie. Certains évaluent à 30.000 le nombre de prisonniers tués à Soldau, mais jusqu'ici, les sources historiques ne permettent pas de l'attester avec certitude. 

La découverte de cet endroit "permet d'affirmer qu'au moins 8000 personnes sont mortes ici", a indiqué Tomasz Jankowski, procureur à l'IPN. Ce nombre est estimé grâce au poids des restes, deux kilogrammes de cendres correspondant environ à un corps.

Lire aussi

"Les victimes enterrées dans cette fosse ont probablement été assassinées aux alentours de 1939 et appartenaient en majorité aux élites polonaises", selon le procureur. Des Juifs et des opposants politiques ont aussi été tués dans le camp de Soldau.

Les archéologues ont trouvé des centaines de traces de vêtements, de boutons et d'autres objets, mais rien de valeur, indiquant que les corps ont été volés avant d'être incendiés. Les experts pensent que les corps ont été exhumés et brûlés par des prisonniers juifs lors d'une opération nazie en 1944 pour cacher les traces de leurs meurtres.

"Nous avons prélevé des échantillons dans les cendres, qui seront ensuite étudiés en laboratoire", a expliqué à l’AFP Andrzej Ossowski, chercheur en génétique à l'Université médicale de Poméranie. 

Des pertes humaines mais aussi financières

Dans un développement séparé, le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a déclaré le même jour qu'un rapport avait été préparé détaillant non seulement les crimes de guerre nazis, mais aussi les calculs des pertes financières qui avaient été convertis en valeurs actuelles.

Il a déclaré que l'Allemagne avait causé un tort immense au peuple polonais et n'avait jamais payé de réparations. L'Allemagne a déclaré que la question des réparations avait été légalement close dans les années 1950.

Quelque six millions de Polonais sont morts pendant la guerre, dont trois millions de Juifs. Un député du gouvernement nationaliste-conservateur polonais a déclaré en 2019 que les pertes pourraient s'élever à 850 milliards de dollars (715 milliards de livres sterling).


Léa Prati avec AFP

Tout
TF1 Info