Brésil : Lula défait Bolsonaro et revient au pouvoir

Présidentielle au Brésil : Neymar soutient Bolsonaro car "il a peur", assure Lula

M.G avec AFP
Publié le 19 octobre 2022 à 7h56
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Luiz Inacio Lula da Silva, dit "Lula" s'en est pris mardi à Neymar, la star du football brésilien.
Selon le candidat de gauche à la présidentielle, le joueur du PSG soutient son rival Jair Bolsonaro dans la perspective d'une "réduction" de sa dette auprès du fisc.

Neymar, de nouveau, au cœur de l'actualité. Et pas pour ses performances sur un terrain de football. La star du Paris Saint-Germain a été sévèrement égratignée par Luiz Inacio Lula da Silva, "Lula", engagé au second tour de l'élection présidentielle contre l'actuel chef de l'État, Jair Bolsonaro. 

Il est évident que Bolsonaro a passé un accord avec le père de Neymar

Lula

"Neymar a le droit de choisir qui il veut comme président. Je pense qu'il a peur que si je remporte l'élection, je saurai ce que Bolsonaro lui a pardonné (au sujet) de sa dette (en matière) d'impôt sur le revenu. Je pense que c'est pour cela qu'il a peur de moi", a déclaré, en riant, l'icône de la gauche brésilienne. "Il est évident que Bolsonaro a passé un accord avec le père (de Neymar). Maintenant, il a des problèmes fiscaux en Espagne", ajoute-t-il, interrogé sur la possibilité qu'il en veuille à l'attaquant de la Seleção pour son soutien au candidat d'extrême droite. 

Avec ces propos, Lula fait référence aux décisions favorables que le joueur a obtenues dans une affaire d'évasion fiscale au Brésil, et au procès à Barcelone pour des irrégularités fiscales lors de son transfert au Barça en 2013. Mais "c'est un problème (qui relève) de l'agence de recouvrement des impôts, pas le mien", a-t-il conclu. 

Pour rappel, Lula a remporté le premier tour de l'élection présidentielle le 2 octobre dernier. Il a récolté 48% des voix, soit cinq points de plus que son rival, Jair Bolsonaro, qui brigue un second mandat de rang. Le second tour aura lieu le 30 octobre. 

Lire aussi

Alors que la plupart des footballeurs ont choisi ne pas rendre public le nom de leur candidat préféré, Neymar a apporté son soutien au controversé chef d'État d'extrême droite, avant le début du scrutin. Cette semaine, Rai, champion du monde en 1994 et ancienne gloire du Paris Saint-Germain, a lui emprunté le chemin inverse et apporté son soutien à Lula. 


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info