"Caucus", "convention", "délégué"... Le petit lexique bien utile pour comprendre le "Super Tuesday"

par Marie TERANNE
Publié le 5 mars 2024 à 15h44, mis à jour le 5 mars 2024 à 16h12

Source : TF1 Info

Aux États-Unis, des dizaines de millions d'électeurs sont appelés à voter lors du "Super Tuesday" ce mardi.
Caucus, primaire, délégué... on fait le point sur le lexique de cette étape cruciale de l'élection présidentielle américaine.

Le "Super Tuesday" devrait donner un aperçu du duel qui se jouera à l'automne aux États-Unis. Républicains et démocrates organiseront ce mardi 5 mars, dans plusieurs États, de nombreuses primaires et des caucus pour élire les délégués qui investiront cet été leur candidat. Notice d'un scrutin qui ne ressemble à aucun autre. 

Le caucus

Le caucus réunit physiquement les sympathisants de chacun des principaux partis dans des écoles, des gymnases ou encore des salles municipales. Les personnes présentes discutent et font ensuite part du candidat qu’elles soutiennent. Si les républicains le font à bulletin secret, les démocrates, eux, ont recours à un vote public. 

Un processus qui ne concerne désormais plus qu'une dizaine d'États : l’Iowa, le Nevada, l’Idaho, le Missouri, le Dakota du Nord, l’Alaska, le Wyoming, Hawaï, l’Utah, les Samoa américaines, les îles de Guam et Vierges. Vestige des prémices de la démocratie américaine, le caucus est souvent critiquée pour sa complexité. Après un scrutin chaotique en 2020, les démocrates ont par exemple décidé d’abandonner les caucus dans l’Iowa afin de les remplacer par un vote par correspondance. 

Cette année, la campagne présidentielle a commencé le 15 janvier avec le caucus du Parti républicain de l’Iowa. Si 16 États organisent simultanément leurs primaires lors du "Super Tuesday" ce mardi, le territoire des îles Samoa américaines reçoivent des caucus du parti démocrate, tandis que des caucus du camp républicain se tiennent dans l'État de l'Utah. Lors du "Super Tuesday", le parti démocrate annoncera par ailleurs les résultats des caucus de l'Iowa, rappelle le site d'actualité politique TheHill.com. 

La primaire

La primaire est un processus durant lequel les sympathisants des partis votent pour le candidat qui représentera leur groupe lors des élections présidentielles. Ce système est apparu aux États-Unis au début du XXe siècle dans le but de moderniser les caucus, notamment en généralisant le vote à bulletin scrutin secret pour choisir le candidat.

À noter qu'une primaire peut être ouverte ou fermée. Dans le premier cas, tous les électeurs sont invités à participer au scrutin, peu importe leur appartenance politique. Dans le second, le vote est réservé aux électeurs qui se sont enregistrés comme sympathisants du parti sur les listes électorales.

Ce mardi, seize États sont concernés par le "Super Tuesday", notamment la Californie et le Texas, deux des États les plus peuplés du pays. Sont également concernés l'Alabama, l'Alaska, l'Arkansas, le Colorado, le Maine, le Massachusetts, le Minnesota, la Caroline du Nord, l'Oklahoma, le Tennessee, l'Utah, le Vermont et la Virginie. Ces territoires représentent 36% de la population américaine. 

Les délégués et superdélégués

Les candidats votent pour le candidat de leur choix lors des primaires et caucus, mais ce vote sert en réalité à déterminer un nombre de délégués par État. Républicains et démocrates n'utilisent pas les mêmes règles pour répartir les délégués d'un État entre chaque candidat.

Côté républicain, la méthode varie selon l'État. Dans certains d'entre eux, les candidats se voient attribuer des délégués proportionnellement à la part des voix qu'ils reçoivent lors des caucus ou primaires. Dans d'autres, le candidat recevant le plus de voix remporte l'ensemble des délégués en jeu (winner-take-all). Enfin, d'autres États peuvent également utiliser un système hybride.

Le "Super Tuesday" est fondamental en raison du nombre important de délégués élus en un très court laps de temps. Au total, un tiers des délégués - 865 républicains et au moins 1420 démocrates - du pays seront désignés ce mardi. Les superdélégués, eux, possèdent un atout supplémentaire. Il s'agit de responsables du parti, élus ou ancien élus, qui ne font pas la course dans les primaires car ils sont assurés de pouvoir voter lors des conventions.

Les conventions

Une fois élus lors des primaires et caucus, les délégués seront présents à la convention nationale des deux partis, où sera officiellement désigné le candidat à la présidentielle de chacune des deux formations politiques. C'est également à ce moment que le vice-président est investi. 

Les conventions nationales sont surtout symboliques, les candidats étant souvent déjà connus. Cette année, tandis que la convention républicaine aura lieu du 15 au 18 juillet 2024 à Milwaukee, dans le Wisconsin, la convention démocrate, elle, se tiendra un mois plus tard à Chicago dans l’Illinois.


Marie TERANNE

Tout
TF1 Info