Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Procès du meurtre de George Floyd : un "référendum" sur la justice en Amérique, selon l'avocat de la famille

Maxence GEVIN avec AFP
Publié le 29 mars 2021 à 18h11
Ben Crump, avocat de la famille de George Floyd lors du procès "historique" qui s'ouvre ce lundi

Ben Crump, avocat de la famille de George Floyd lors du procès "historique" qui s'ouvre ce lundi

Source : Brandon Bell / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

SYMBOLIQUE - Les débats de fond débutent ce lundi dans le procès de Derek Chauvin, le policier à l'origine de la mort de George Floyd. L'avocat de la famille de l'Afro-Américain, érigé en martyr, estime que cette décision de justice pourrait constituer un tournant pour la justice aux États-Unis.

Les États-Unis à la croisée des chemins. Ce lundi s'ouvre le procès de Derek Chauvin, le policier blanc accusé du meurtre de George Floyd. "Aujourd'hui commence un procès historique qui sera un référendum sur le chemin parcouru par l'Amérique dans sa quête d'égalité et de justice pour tous", a déclaré l'avocat de la famille de la victime, Ben Crump. "Nous voulons savoir où est la justice, le monde entier nous regarde", martèle-t-il. L'avocat du policier "va essayer de salir" la mémoire de George Floyd mais "les faits sont simples. Ce qui a tué George Floyd était une overdose de force excessive", a encore indiqué le magistrat, accusant l'ancien fonctionnaire d'avoir "torturé" sa victime. 

Les proches agenouillés pendant 8 minutes et 46 secondes

Quelques heures plus tard, après ces mots très forts, les proches du George Floyd se sont agenouillés en silence pendant 8 minutes et 46 secondes. Un geste symbolique faisant référence au temps durant lequel Derek Chauvin est resté agenouillé sur le cou du quadragénaire noir le 25 mai 2020, alors plaqué au sol et menotté, entrainant son décès par asphyxie. Le policier, 45 ans dont 19 dans les forces de l'ordre de Minneapolis, est inculpé de meurtre et d'homicide involontaire. "Chauvin est sur le banc des accusés, mais c'est l'Amérique qui est en procès", a de son côté jugé le révérend Al Sharpton, militant célèbre des droits civiques ayant fait le déplacement pour cette audience "historique".  Restrictions sanitaires obligent, celle-ci aura lieu à huis-clos mais sera rediffusée en direct dans tout le pays. 

L'arrestation et l'agonie de George Floyd avait été filmées et diffusées sur les réseaux sociaux, provoquant une vague de colère contre le racisme et les brutalités policières dans le monde entier, de New-York à Paris, de Seattle à Sydney. La ville de Minneapolis s'était, elle-même, embrasée durant de longues semaines. 

Lire aussi

À noter que les trois autres policiers impliqués dans le drame, Alexander Kueng, Thomas Lane, et Tou Thao, seront jugés en août pour "complicité de meurtre".


Maxence GEVIN avec AFP

Tout
TF1 Info