Israël-Palestine : cessez-le-feu après 11 jours de combat

Qu’est-ce que le "Dôme de fer", qui a permis à Israël d’intercepter des dizaines de roquettes venus de Gaza ?

Julien Vattaire
Publié le 12 mai 2021 à 6h57
JT Perso

Source : JT 20h WE

CONFLIT - Depuis le début de la semaine, le "Dôme de fer", déployé aux frontières du territoire palestinien de Gaza, a permis d'intercepter 200 roquettes tirées en direction d'Israël par le mouvement islamiste Hamas.

Les tensions entre Israël et le mouvement islamiste Hamas s’intensifient. Depuis lundi, selon l’armée, 480 roquettes ont été tirées de Gaza vers Israël. Parmi elles, 200 ont été interceptées par le bouclier antimissile israélien, connu sous le nom de "Dôme de Fer". Avec le soutien, notamment financier, des États-Unis, ce système est destiné à contrer les projectiles de courte et moyenne portée (roquettes, obus d'artillerie) visant des zones habitées.

Interceptions simultanées

Le "Dôme de Fer" peut être utilisé pour abattre en vol des engins d’une portée de 4 à 70 km. En revanche, il ne peut pas bloquer des ballons incendiaires ou d’autres projectiles lancés à très basse altitude. Depuis mars dernier, sa nouvelle version permet d’intercepter "simultanément" roquettes, missiles et drones, selon l'État hébreu.

ISRAEL-GAZA : Bertrand Badie sur JérusalemSource : TF1 Info
JT Perso

S'il a d'abord suscité le scepticisme quant à son efficacité, le bouclier antimissiles, déployé il y a une dizaine d'années, a depuis intercepté des milliers de roquettes palestiniennes en provenance de l'enclave de Gaza. Le "Dôme de Fer" est déployé aux frontières du territoire palestinien de Gaza, du Liban et de la Syrie.

Lire aussi

Outre le "Dôme de Fer", Israël dispose de batteries antimissiles Arrow ("Hetz" en hébreu), capables d'intercepter des missiles balistiques, et David's Sling (la Fronde de David) pour des engins à moyenne portée. En mars dernier, Israël a présenté un nouveau mortier à guidage laser, le "Iron sting", "conçu pour frapper des cibles avec précision dans des terrains ouverts ou des zones urbaines, et ce, en minimisant la possibilité de dommages collatéraux", selon le ministre de la Défense Benny Gantz.


Julien Vattaire

Tout
TF1 Info