Un homme et une femme ont été condamnés lundi, par un tribunal espagnol, à de lourdes peines de prison pour le vol de bouteilles de vin de grande valeur.
La valeur totale du butin total s'élève à 1,64 million d'euros.

Pris la main (ou plutôt la bouteille) dans le sac. Un couple a été lourdement condamné lundi par un tribunal espagnol pour avoir dérobé 45 bouteilles d'une valeur de 1,64 million d'euros. Parmi les vins volés figuraient une bouteille de Château D'Yquem 1806 d'une valeur de 350.000 euros, une autre de 1883 d'une valeur de 45.000 euros, et plusieurs Romanée-Conti grand cru de différents millésimes.

La femme, une ancienne reine de beauté mexicaine, et l'homme, un Roumain-Néerlandais, ont été condamnés respectivement à quatre ans et demi et quatre ans de prison, rapporte la presse espagnole. Ils ont été arrêtés en juillet 2022, en Croatie. 

Un enchaînement improbable

Les faits qui leur sont reprochés remontent, eux, à 2021. Ils se sont déroulés dans l'hôtel restaurant Atrio, à Cáceres (sud-ouest de l'Espagne). Selon les médias locaux, les deux condamnés avaient réservé une chambre sous le nom de la femme, avec un faux passeport. Après avoir dîné au restaurant, ils ont fait une visite guidée de la cave, avant de se retirer dans leur chambre. Vers 2h du matin, la femme a appelé la réception, demandant une salade au "seul employé qui travaillait à ce moment-là", indique le tribunal, dans un communiqué. 

Surpris par sa commande - étant donné que l'intéressée avait déjà consommé un menu dégustation de 14 plats lors du diner -, l'employé a, dans un premier temps, refusé. Il a fini par céder devant l'insistance de la cliente. C'est ce moment que le compère masculin a choisi pour subtiliser une clé électronique à la réception avant de tenter de rentrer dans la cave. Sans succès, puisqu'il ne s'agissait pas de la bonne clé. 

Loin de se démonter, la femme a, en guise de nouvelle diversion, commandé un dessert au réceptionniste. Pendant ce temps, l'homme est retourné à la réception pour mettre la main sur le précieux sésame, lui permettant d'accéder à la cave. Là, il s'est emparé des fameuses 45 bouteilles de vin qu'il a "cachées dans un sac à dos et deux grands sacs remontant immédiatement dans la chambre avant que l'employé ne soit de retour à la réception", détaille le tribunal dans sa décision. 

Cette stratégie rocambolesque a donné du fil à retordre aux autorités, qui ont mis plusieurs mois à appréhender les fuyards. Lesquels vont finalement terminer derrière les barreaux.  


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info