Que sait-on d'OceanGate, l'entreprise dont le sous-marin a disparu près du Titanic ?

par I.N
Publié le 22 juin 2023 à 17h16

Source : JT 13h Semaine

Titan, le submersible parti explorer le Titanic, est toujours introuvable après quatrième jour des recherches.
Derrière cette exploration peu commune, l'entreprise OceanGate Expeditions, dont le fondateur se trouve à bord de l'appareil.
Que sait-on d'elle ?

Voilà désormais quatre jours qu'il est introuvable. Depuis dimanche 18 juin, un submersible touristique, nommé Titan, avec à son bord cinq passagers dont un milliardaire et des explorateurs partis visiter l'épave du Titanic au large de l'Amérique du Nord, est porté disparu. Après des dizaines d'heures de recherches, aucune avancée n'a permis de localiser l'engin, qui devait manquer d'oxygène à compter de ce jeudi. À l'origine de cette mission, l'entreprise privée américaine OceanGate Expeditions.

Créée en 2009 par Stockton Rush, un homme d'affaires qui se trouve dans le Titan, cette entreprise est spécialisée dans l'exploration océanique. Avec un objectif : "rendre les profondeurs de l'océan plus accessibles que jamais à l'exploration humaine". Sur son site, l'entreprise se félicite d'avoir "réalisé avec succès plus de 14 expéditions, et plus de 200 plongées dans le Pacifique, l'Atlantique et le golfe du Mexique".

L'entreprise affirme utiliser "une technologie de pointe"

Les premières expéditions se font à bord du prédécesseur du Titan, Cyclops 1, à une profondeur moindre. C'est en 2021, après plusieurs années de vaines tentatives, qu'OceanGate se tourne vers l'exploration de l'épave du Titanic, à bord de son submersible spécialement conçu pour ces profondeurs (elle se trouve à 4000 mètres sous la mer). Elle y emmène ainsi ses clients contre 250.000 dollars. Le tout, à l'aide d'un engin piloté... par une manette de jeux vidéo. Lors d'un reportage de CBS News en 2022, le fondateur d'OceanGate en vantait d'ailleurs les mérites, balayant les critiques qui jugeaient que l'équipement semblait assemblé à la hâte.

Outre Stockton Rush, cinq personnes composent le conseil d'administration d'OceanGate Expeditions. Parmi eux, l'astronaute Scott Parazynski, présenté par l'entreprise comme spécialiste de "l'innovation" et de "la gestion des risques", Mike Furlotti, "titulaire d'une licence en génie électrique", ou encore le contre-amiral John Weldon Lockwood. Tous sont engagés pour parvenir à "développer la prochaine génération de submersibles pour cinq personnes, grâce à l'utilisation innovante de matériaux et une technologie de pointe".

Mais derrière ces slogans, de nombreuses critiques ont émergé depuis la disparition de l'appareil de tourisme sous-marin. Des détails mettent en cause OceanGate, dont une plainte de 2018, qui indique qu'un ex-dirigeant de la compagnie, David Lochridge, avait été licencié après avoir émis de sérieux doutes sur la sûreté du submersible.


I.N

Tout
TF1 Info