Ukraine : plus de sept mois de guerre

Soldats du régiment Azov, oligarque pro-Poutine... que sait-on de l'échange de prisonniers Ukraine-Russie ?

Aurélie Loek
Publié le 22 septembre 2022 à 8h33, mis à jour le 22 septembre 2022 à 12h55
JT Perso

Source : TF1 Info

Le plus important échange de prisonniers a eu lieu entre l'Ukraine et la Russie, a annoncé un responsable ukrainien.
Tandis que Kiev a récupéré 215 personnes, dont des chefs de la défense d'Azovstal, Moscou a libéré 55 prisonniers.
Parmi eux, Viktor Medvedtchouk, ex-député proche de Vladimir Poutine.

Si l'Ukraine comme la Russie ne semblent pas échanger en plein conflit, les négociations perdurent notamment à propos des prisonniers. Mercredi 21 septembre dans la soirée, le chef de l'administration présidentielle ukrainienne a ainsi annoncé la libération de 215 personnes, tandis que Moscou aurait récupéré 55 prisonniers. Il s'agit de l'échange de prisonniers militaires le plus important depuis le début de l'offensive, fin février.

Cinq Britanniques et deux Américains libérés

Côté ukrainien, Kiev a notamment récupéré 188 soldats, qualifiés de "héros", qui ont défendu l'aciérie Azovstal à Marioupol et cette ville du sud de l'Ukraine, symbole de la résistance ukrainienne à l'invasion russe. Parmi eux, 108 font partie du régiment Azov. Le contingent est également composé de cinq commandants militaires, dont des chefs de la défense d'Azovstal. 

Ces derniers, s'ils ont bien été libérés, ne repartiront pas au front puisqu'ils ont été transférés en Turquie, a détaillé Volodymyr Zelensky dans son allocution quotidienne. Ils resteront dans ce pays "en sécurité absolue et dans des conditions confortables" jusqu'"à la fin de la guerre" aux termes d'un accord avec le président turc, Recep Tayyip Erdogan.

Toujours dans le cadre de cet échange, dix prisonniers, dont cinq Britanniques et deux Américains, ont par ailleurs été transférés de la Russie en Arabie Saoudite. Dans un tweet, la Première ministre britannique, Liz Truss, a salué l'annonce "extrêmement bienvenue" de la libération de ses cinq compatriotes, remerciant à la fois le président ukrainien et l'Arabie saoudite, qui a facilité ces libérations. Sur le même réseau social, le président ukrainien a ajouté que parmi les prisonniers étrangers libérés, se trouvaient des personnes d'origine marocaines, suédoises et croates, sans préciser leur nombre.

Lire aussi

Côté russe, peu de précisions ont été apportées concernant les prisonniers. Le président ukrainien a simplement annoncé que 55 personnes avaient été rendues aux Russes. Parmi elles, l'ex-député Viktor Medvedtchouk, un proche du président russe, Vladimir Poutine, accusé de haute trahison en Ukraine.

Son arrestation par les forces ukrainiennes avait été communiquée avec force par Volodymyr Zelensky, et cette figure, très connue en Ukraine, notoirement pro-russe, avait dès le début été présentée comme une possible monnaie d'échange. "Je propose à la Fédération de Russie d'échanger cet homme contre nos garçons et nos filles qui sont actuellement en captivité en Russie", avait ainsi déclaré le chef d'État ukrainien. Une proposition qui s'est finalement bien concrétisée.

Mercredi, la Défense russe a indiqué dans un communiqué que "tous les militaires sont arrivés sur le territoire de la Fédération de Russie par des avions militaires et se trouvent dans des établissements médicaux du ministère". Par la suite, un des dirigeants des séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine, Denis Pouchiline a déclaré à l'agence de presse russe Ria Novosti : "Viktor Medvedtchouk a été libéré".


Aurélie Loek

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info