Ukraine : neuf mois de guerre

Annexions : Poutine va finaliser l'intégration des territoires ukrainiens à la Russie vendredi

A. Lo. avec AFP
Publié le 29 septembre 2022 à 15h21
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le Kremlin a annoncé que Vladimir Poutine allait formaliser l'annexion par la Russie de territoires ukrainiens lors d'une cérémonie vendredi.
Cela intervient après des "référendums", largement dénoncés par la communauté internationale.
Le processus aurait été accéléré face à la force de la contre-offensive ukrainienne.

Les fortes condamnations de la communauté internationale n'y auront rien fait. Suite aux référendums d'annexion qui ont eu lieu dans quatre régions ukrainiennes occupées par les forces russes, le Kremlin devrait officialiser l'intégration de ces territoires à la Russie vendredi. Au cours d'une cérémonie à Moscou, Vladimir Poutine devrait prononcer un discours et ainsi formaliser l'annexion de Donetsk, Lougansk (est), Kherson et Zaporijjia (sud). 

Des festivités qui cachent une contre-offensive ukrainienne

"Une cérémonie de signature d'accords sur l'entrée des nouveaux territoires dans la Fédération de Russie se tiendra demain à 15 h 00 (12 h 00 GMT) au Kremlin", a ainsi annoncé à la presse le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, assurant que le chef du Kremlin ferait "un discours volumineux". 

Pour marquer le moment, la circulation automobile sera interdite dans une grande partie du centre-ville et un concert sera organisé, selon les médias russes, à l'ombre des murs du Kremlin. Le président russe pourrait y faire une apparition. Les responsables installés par Moscou dans les quatre territoires ukrainiens sont eux déjà arrivés par avion à Moscou mercredi soir, selon les agences de presse russes.

Lire aussi

Mais ces festivités cachent une situation difficile pour la Russie. Face à la forte contre-offensive ukrainienne, Moscou a été obligé d'accélérer le processus d'annexion avec l'organisation à la hâte ces référendums sous contrôle de soldats armés. 

Alors que le président russe a d'ors et déjà menacé de défendre les territoires ukrainiens annexés, même avec l'arme nucléaire, les votes ont été qualifiés de "mascarade" et de "simulacres" par l'Ukraine et ses soutiens occidentaux. Même la Chine, partenaire le plus proche de Moscou, s'est montrée critique envers une violation de l'intégrité territoriale d'un État souverain. 


A. Lo. avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info