L'info passée au crible
Verif'

Retraites : en France, l’espérance de vie est-elle en hausse ou en baisse ?

Caroline Quevrain
Publié le 24 septembre 2022 à 10h48
JT Perso

Source : TF1 Info

Le président de la République et la majorité défendent la réforme des retraites en appuyant le fait que les Français vivent plus longtemps.
Des opposants rétorquent que c’est faux.
Qu'en est-il ? TF1info s'est plongé dans les dernières données disponibles.

C’est l’argument phare des défenseurs de la réforme des retraites. Pour la majorité présidentielle comme pour le président lui-même, le fait de vivre plus longtemps qu’avant justifie de travailler aussi plus âgé. Et ce jusqu’à 64 ou 65 ans, sans que le gouvernement s'avance encore sur un âge précis. 

L’espérance de vie augmente dans notre pays, a d'ailleurs répété Emmanuel Macron jeudi 22 septembre. Argument également entendu du côté de la majorité, lorsqu’un député Renaissance, Charles Sitzenstuhl, a expliqué sur Sud Radio que "nous avons vécu une hausse rapide de l’espérance de vie en quelques décennies et que la plupart de nos partenaires européens ont conséquemment augmenté l’âge de départ à la retraite".

Un recul... Puis un léger rebond

Pour certains opposants à la réforme, cet argument ne vaut rien. En réalité, l’espérance de vie reculerait à nouveau en France, ainsi que celle en bonne santé, peut-on lire dans des publications, comme ici.  Démêlons donc le vrai du faux autour de ce sujet, souvent brandi pour défendre (ou non) le recul de l’âge de départ à la retraite, sur la table depuis 2020. 

En réalité, l’espérance de vie à la naissance a nettement chuté en 2020, avant de reprendre sa hausse par la suite. D’après l’Insee, elle avait diminué cette année-là de 0,4 an chez les femmes et de 0,5 an chez les hommes à cause de la pandémie. "Cette baisse est deux fois plus marquée qu’en 2015 (respectivement – 0,3 an et – 0,2 an), où la grippe hivernale avait été très meurtrière", fait d’ailleurs remarquer l’institut national de statistiques. 

Mais en 2021, la tendance s’est à nouveau inversée, même si "l’espérance de vie ne retrouve pas en 2021 son niveau d’avant la pandémie" de 85,6 ans pour les femmes et 79,7 ans pour les hommes, selon l’Insee. Toujours est-il que les femmes ont gagné 0,3 an par rapport à l’année précédente en espérant vivre 85,4 ans et les hommes, 0,2 an, en vivant jusqu’à 79,3 ans en moyenne. 

Lire aussi

L’espérance de vie en bonne santé, ou sans incapacité, renvoie en réalité "au nombre d’années que peut espérer vivre une personne sans être limitée dans ses activités quotidiennes", selon la définition de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees). S’agissant de cet indicateur, le plus pertinent pour le prendre en compte dans la durée du travail, les derniers chiffres remontent à l’année 2020, année qui, on l’a vu, n'est pas forcément représentative de la démographie française. 

En 2021, l’organisme public s’est penché sur l'espérance de vie une fois passés les 65 ans. Comme à la naissance, elle continue d’augmenter et l’année 2020 n’a pas échappé à la règle. Cette tendance est même durable. "Depuis 2008, l’espérance de vie sans incapacité à 65 ans a augmenté de 2 ans et 1 mois pour les femmes et de 1 an et 11 mois pour les hommes". Là encore, les femmes devancent les hommes puisqu’en 2020, celles de plus de  65 ans peuvent espérer vivre 12,1 ans sans incapacité. Les hommes, eux, peuvent espérer vivre 10,6 ans en bonne santé.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Tout
TF1 Info