Plus d'un million de catholiques se sont réunis aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Lisbonne.
Pour ces pèlerins, cette expérience dépasse le simple aspect religieux.
Les JMJ ont aussi un goût de vacances, de découverte, loin des clochers.

Les Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ), présidée par le pape François, ont lieu à Lisbonne cette année. Sacs sur le dos, munis de leur sac de couchage, des catholiques du monde entier ont convergé tout l'après-midi sous un soleil de plomb vers une immense esplanade aménagée pour l'occasion au bord de l'embouchure du Tage, où ils passeront la nuit. Pour le million de catholiques réunis pour l'événement, cette expérience dépasse le simple aspect religieux. Samedi matin, des Polonaises, rencontrées par les équipes de TF1 dans le reportage en tête de cet article, ont préféré admirer le lever de soleil sur le Tage à la pénombre des églises. 

"Tout le monde ne ferait pas ça en pèlerinage, mais avec cette vue, cette ville rend tout encore plus incroyable. Apprécier ça, c'est aussi une manière de prier", affirment-elles. Pour les Français aussi, les JMJ ont un goût de vacances, de découverte, loin des clochers. "On n'est pas forcément dans une église toute la journée et toute la nuit en train de prier", témoigne un jeune Français. Dans le tramway emblématique de la ville, pas de drapeau, pas de chapelet : c'est à pied qu'un groupe de jeunes Bourguignons a fait l'ascension d'une colline de Lisbonne, en pèlerins. 

Deux fois plus nombreux que les habitants

Le budget moyen des participants français est de 750 euros, soit la moitié de celui d'un touriste ordinaire. De jeunes pèlerins reçoivent des paniers repas et logent dans des gymnases ou des écoles. Pas de carte postale ou de boule à neige, ceux rencontrés dans le reportage du 20H de TF1 préfèrent s'échanger des souvenirs de leur rencontre. "Ça peut être le bracelet, des petites médailles", indique l'un d'eux. "Il y a quelque chose qui nous rapproche et la discussion part tout de suite, c'est super facile de parler", confie une participante. Ce week-end dans la ville, les pèlerins sont deux fois plus nombreux que les habitants. Dans les transports, il faut accepter d'être un peu plus serrés que d'habitude. À l'embouchure du Tage, il devient difficile de distinguer les participants aux JMJ des touristes.

"On a fait 15 heures de voiture pour venir du coup on profite, c'est la première fois qu'on vient à Lisbonne", expliquent deux participantes. "Jésus il veut qu'on partage, il veut qu'on se régale. Là on partage on se régale, on passe de bons moments", estime un jeune Français. Un moment de partage auquel ont participé, samedi soir, environ 1,5 million de personnes, rassemblées samedi soir dans un parc de Lisbonne pour la veillée des Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ) avec le pape François. Cette grande veillée est le point d'orgue du plus grand rassemblement catholique au monde qui sera suivie d'une messe finale dimanche matin.


M.B | Reportage TF1 : Florence de Juvigny et Victor Gauquelin

Tout
TF1 Info