Ukraine : onze mois de guerre

Reprise du transport de céréales, coupures de courant… Le point sur la situation en Ukraine

Dylan Veerasamy avec AFP
Publié le 4 novembre 2022 à 6h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le transport de céréales ukrainiennes a pu reprendre ce jeudi 3 novembre.
Pendant ce temps, près de 4,5 millions d’Ukrainiens sont privés de courant.
Retour sur les faits marquants de ces dernières 24 heures.

Ce jeudi 3 novembre, les premières exportations de céréales ukrainiennes ont pu reprendre après des négociations entre la Russie, l’Ukraine et la Turquie. Dans le même temps, l’Ukraine est victime de coupures de courant majeures à travers le pays, en raison des nombreuses frappes qui ont touché les installations électriques. Des attaques ciblées et qui pourraient fortement impacter une population qui vit dans des conditions précaires. On fait le point sur les principaux événements de ces dernières 24 heures.

Six cargos céréaliers en partance

Cargos de céréales. Six cargos chargés de céréales ont quitté jeudi matin les ports ukrainiens après la reprise du trafic conclue la veille, a annoncé le ministère turc de la Défense. Les bateaux vont emprunter le couloir humanitaire sécurisé en Mer noire qui a déjà permis d'exporter 9,7 millions de tonnes de céréales et autres produits agricoles depuis l'Ukraine malgré le conflit, grâce à l'accord international signé en juillet sous l'égide de la Turquie et de l'ONU.

Exportations d’engrais. Les négociations pour débloquer les exportations d'engrais russes ont fait "d'importants pas en avant", a déclaré jeudi l'une des principales négociatrices de l'ONU. "Nous travaillons très dur pour mettre cela en œuvre et nous avons des résultats concrets. Nous avons fait d'importants pas en avant mais il reste encore du chemin à faire", a expliqué Rebeca Grynspan, qui dirige la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

Pas d’Ukraine au G20 ? L'Ukraine ne participera pas au sommet du G20 prévu mi-novembre en Indonésie si le président russe y prend part, a affirmé jeudi Volodymyr Zelensky. "Ma position personnelle et celle de l'Ukraine est que si le dirigeant de la Fédération de Russie y participe, (alors) l'Ukraine n'y participera pas", a-t-il déclaré. Vladimir Poutine, invité par le président indonésien, Joko Widodo, n'a pas encore indiqué s'il avait décidé de se rendre physiquement ou non au sommet prévu à Bali.

4,5 millions d'Ukrainiens sans électricité

Électricité instable en Ukraine. Près de 4,5 millions de consommateurs en Ukraine étaient plongés dans le noir, jeudi soir, à la suite des récentes frappes russes contre des installations énergétiques du pays, a déclaré Volodymyr Zelensky. Les Russes "ne peuvent pas vaincre l'Ukraine sur le champ de bataille, c'est pourquoi ils essaient de briser notre peuple" en se livrant à la "terreur énergétique", a-t-il martelé.

Prisonniers libérés. Les autorités séparatistes de l'est de l'Ukraine ont annoncé jeudi la libération de 107 soldats dans un nouvel échange avec Kiev, qui va récupérer de son côté le même nombre de prisonniers. "Aujourd'hui, nous ramenons 107 de nos combattants des geôles ukrainiennes", dont "65 viennent des républiques populaires de Donetsk et Lougansk", a affirmé sur Telegram l'un des principaux dirigeants des séparatistes prorusses, Denis Pouchiline.

Munitions suisses. La Suisse a interdit à l'Allemagne d'envoyer en Ukraine les munitions de fabrication suisse destinées aux chars de défense antiaérienne que Berlin veut livrer à Kiev, qui dit en avoir cruellement besoin.

"Il n'y a toujours pas lieu de répondre favorablement à la demande de l'Allemagne de transmettre du matériel de guerre suisse à l'Ukraine" au nom du droit de la neutralité et de la législation suisse sur le matériel de guerre, explique Guy Parmelin, le ministre de l'Économie, dans un courrier à la ministre de la Défense allemande, Christine Lambrecht.


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info