République dominicaine : deux mineurs ont regagné la surface après dix jours sous terre

Léa Prati avec AFP
Publié le 9 août 2022 à 22h47
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Deux mineurs ont pu regagner la surface, sains et saufs, après avoir été piégé sous terre en République dominicaine, ce mardi 9 août.
L'opération de sauvetage, qui a passionné le pays, a duré plus de dix jours.
Une mine s'était effondrée à Cerro de Maimon, située à 80 km au nord de Saint-Dominigue.

C'est une histoire qui se termine bien. Il y a dix jours, Gregores Mendez et Carlos Yepez Ospina, deux mineurs dominicain et colombien se sont retrouvés piégés à environ 31 mètres sous terre. En cause, un glissement de terrain provoquant l'éboulement d'une mine, située à Cerro de Maimon (République dominicaine). Après une opération de sauvetage qui a passionné le pays, ils ont pu regagner la surface, ce mardi 9 août. 

"Le sauvetage a eu lieu à 11H16 (17H16, heure de Paris, ndlr.) après avoir ouvert un accès par le nouveau tunnel de déviation appelé route de sauvetage B, l'une des deux routes qui avaient été créées depuis le début du plan de sauvetage", a indiqué dans un communiqué la Corporation minière dominicaine (Cormidom). La mine Cerro de Maimón produit du cuivre et du zinc et appartient à la société Cormidom, majoritairement contrôlée par des capitaux et des actionnaires étrangers et notamment canadiens. 

Étant donné que chaque travailleur porte un dispositif de repérage, le personnel de la mine et les autorités locales ont pu localiser les hommes pris au piège quelques heures après l'accident. 

Plus de 70 experts et une quarantaine de techniciens venus de tout le pays ont participé au sauvetage. Mais, en raison du manque d'expertise en République dominicaine en matière d'exploitation minière souterraine, le président Luis Abinader a sollicité l'aide des ministères canadiens des Affaires étrangères et de la Défense, ainsi que des Forces armées. Par conséquent, un avion militaire Boeing C-17 Globemaster avait été envoyé, dimanche 7 août, transportant 26 tonnes de machines et d'outillage de pointe pour les opérations de sauvetage.

De bonnes conditions sous terre

Le président Luis Abinader a posté une vidéo dans laquelle il salue les deux mineurs, qui apparaissent souriants et de bonne humeur. "Le pays entier vous regardait, très heureux", leur a-t-il dit.  Il s'était déjà rendu sur place jeudi et avait parlé aux deux mineurs ensevelis par radio. Dans la même vidéo, l'un des deux mineurs ensevelis, Carlos Yepez Ospina a assuré que lui et son collègue avaient bénéficié "de bonnes conditions" sous terre : "Ventilation, eau, nourriture, tout". Il a notamment affirmé dormir "confortablement, cela a rendu le séjour moins difficile", même si "les premiers jours étaient compliqués".  

Lire aussi

Cormidom possède l'une des principales concessions du pays, couvrant 3400 hectares, selon son site web, qui ne fournit pas de données sur la production. Son président Paul Marinko assure dans un communiqué que la compagnie "respecte les normes internationales en matière de sécurité et de réponse aux urgences". 

Au Mexique, des opérations de sauvetage sont en cours pour tenter de secourir dix mineurs pris au piège sous terre depuis mercredi lorsque leur mine à charbon a été inondée et s'est en partie effondrée. Aucun contact n'a depuis été établi avec eux.


Léa Prati avec AFP

Tout
TF1 Info