Cyclone "hors norme" Freddy : au moins 200 morts au Malawi et au Mozambique

par F.Se
Publié le 13 mars 2023 à 18h07, mis à jour le 14 mars 2023 à 21h18

Source : JT 20h Semaine

Le cyclone Freddy poursuit sa course mortelle dans l'océan Indien.
Avec une étrange trajectoire en boucle, il est revenu frapper l'Afrique australe.
On compte plus de 200 morts entre le Malawi et le Mozambique, selon un bilan communiqué mardi soir.

Le cyclone Freddy est considéré comme "hors norme" par les météorologues, notamment parce que son parcours dessine une boucle très rarement observée jusqu'ici. Il a fait au moins 200 morts au Malawi et au Mozambique, en revenant frapper l'Afrique australe qu'il avait déjà touchée deux semaines plus tôt. 

 En passe d'être classé le cyclone le plus long jamais enregistré par les météorologues, Freddy avait déjà touché Madagascar et le Mozambique fin février. Le bilan était alors de 17 morts, des milliers de déplacés et de maisons ravagées. 

Une trajectoire en boucle inédite

De retour dans la région la semaine dernière en suivant une trajectoire en boucle inédite, il s'est d'abord abattu sur l'île de Madagascar pour la seconde fois en deux semaines, faisant 10 morts de plus. Puis, il est revenu frapper le Mozambique ce samedi soir. Au moins vingt personne ont été tuées dans le pays, selon un bilan qui devrait monter, les informations parvenant difficilement en raison de communications coupées avec les zones sinistrées. 

La ville portuaire de Quelimane, à une quarantaine de km de l'endroit où le cyclone a touché terre, est encore largement isolée du reste du monde : routes, eau, électricité sont coupées par endroits. Et de nombreuses personnes sont portées disparues. La catastrophe semble avoir dépassé ce qu'on craignait en intensité : "Les centres d'hébergement d'urgence ont été débordés car le nombre de personnes affectées a été supérieur aux prévisions", a ainsi déclaré Luisa Meque, présidente du bureau national de gestion des catastrophes.  

Le cyclone qui était accompagné de vents violents et de pluies torrentielles s'est ensuite déplacé dans la nuit de dimanche à lundi vers le Malawi voisin, provoquant des inondations et d'importantes coulées de boue. Les écoles du sud de ce pays, considéré comme le 3ᵉ le plus pauvre au monde, ont été fermées. La plupart des corps ont été retrouvés dans la région de Blantyre, capitale économique du Malawi. Dans le township de Chilobwe non loin, une quarantaine de maisons ont été balayées et leurs occupants ensevelis dans la boue. Les pluies n'ont pas cessé depuis, entravant le travail des secours. Selon un bilan communiqué mardi soir, le retour du cyclone Freddy au Malawi aurait fait au moins "190 morts, 584 blessés et 37 disparus".

Le phénomène météorologique s'était formé au large de l'Australie, et avait atteint le stade de tempête début février. Alors baptisé Freddy, il sévit dans l'océan Indien depuis maintenant 35 jours. Il est passé au large de l'île française de la Réunion et de Maurice, y causant des dommages limités. Plusieurs tempêtes ou cyclones traversent chaque année le sud-ouest de l'océan Indien pendant la saison cyclonique, entre novembre et avril. 


F.Se

Tout
TF1 Info