Alerte au tsunami du Japon aux États-Unis : la menace terminée mais d'importants dégâts aux Tonga

E. Ro avec AFP
Publié le 16 janvier 2022 à 6h45, mis à jour le 16 janvier 2022 à 16h45
JT Perso

Source : JT 13h WE

OCÉAN PACIFIQUE - La puissante éruption du volcan sous-marin Hunga Tonga-Hunga Ha'apai a provoqué samedi un tsunami aux îles Tonga, causant d'importants dégâts mais aucune victime. La menace de raz-de-marée qui concernait plusieurs pays est "globalement passée" ce dimanche.

EN IMAGES 


L'éruption sous-marine survenue dans les îles Tonga a fait des dégâts à plus de 10.000 kilomètres à la ronde.

ÉTATS-UNIS


Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a exprimé son soutien sur Twitter : "Profondément inquiet pour les habitants des Tonga qui se remettent des conséquences d'une éruption volcanique et d'un tsunami. Les États-Unis sont prêts à envoyer de l'aide à nos voisins du Pacifique".

TERRES IMMERGÉES


Ces images sont tournées dans un île de l'archipel de Lau dans les Fidji, dans le pacifique Sud.

IMPORTANTS DÉGÂTS AUX TONGA


Le tsunami a causé des dégâts de grande ampleur mais aucune victime. "Le tsunami a eu un impact important sur le littoral nord de Nuku'alofa, avec des bateaux et de gros rochers rejetés sur le rivage", selon Jacinda Ardern. La Première ministre néo-zélandaise a ajouté que l'étendue des dégâts était difficile à évaluer dans le petit royaume du Pacifique vu que les communications ont été coupées.


Les Tonga ont besoin de s'approvisionner en eau, a-t-elle ajouté, car "le nuage de cendres a provoqué une contamination." La Nouvelle-Zélande va envoyer un avion militaire de reconnaissance pour survoler la région lundi si le nuage de cendres volcaniques le permet.

MENACE "GLOBALEMENT PASSÉE"


Le Centre d'alerte aux tsunamis pour le Pacifique (PTWC) a précisé à cette nuit (3h GMT) que la menace de raz-de-marée était "globalement passée" pour les pays riverains de l'océan Pacifique, même si de légères variations du niveau de la mer restent possibles pendant quelques heures.

UNE ONDE DE CHOC JUSQU'EN FRANCE


L'impact de l'éruption du volcan sous-marin a été tellement puissante qu'elle a suscité une variation de pression atmosphérique détectée par des stations météo françaises

L'ÉRUPTION FAIT DES VAGUES EN CALIFORNIE


Une habitante de Pacifica (Californie), qui réside au bord de l'océan, filme la montée des eaux à sa porte.

SPECTACULAIRE 


Le tsunami qui a suivi l'éruption d'un volcan sous-marin a notamment a suscité la panique aux îles Fidji

LE CHILI EN ALERTE


Les services d'urgence chiliens craignent également des vagues allant jusqu'à trois mètres de hauteur après l'éruption survenue sur les îles Tonga. La population est invitée à ne pas s'approcher à moins de 30 mètres des plages.

"QUITTEZ LES PLAGES"


Aux Etats-Unis, le service de prévision météorologique a recommandé de "quitter les plages, les ports et les marinas" dans les zones concernées,  tout en précisant avec "soulagement" que les îles américaines d'Hawaï ne rapportaient pas de dégâts.


Les Etats de Californie, de l'Oregon et de Washington pourraient être touchés, ainsi que l'Alaska et la province canadienne de Colombie-Britannique, a précisé le NWS.


"Les principales répercussions attendues sont de forts courants d'arrachement et des inondations des côtes et des zones de faible élévation", selon le National Weather Service.

LA VAGUE OBSERVÉE DANS L'OREGON


L'eau monte également dans l'Etat américain de l'Oregon, sur la côte ouest des Etats-Unis, selon des vidéos partagées sur les réseaux sociaux.

LE JAPON CRAINT DES VAGUES DE 3 MÈTRES


Un tsunami a atteint samedi soir tard le Japon où l'agence météorologique nationale a mis en garde contre de possibles vagues de trois mètres de haut, après l'éruption vendredi d'un volcan dans l'archipel des Tonga.


L'agence a précisé qu'une vague de 1,20 mètre avait atteint l'île méridionale d'Amami Oshima vers 23H55 locale (14H55 GMT) samedi, avant que d'autres zones le long de la côte pacifique du Japon n'observent des vagues plus petites.


Les côtes orientales de l'île la plus au nord du Japon, Hokkaido, ainsi que les régions de Kochi et Wakayama (sud-ouest) ont aussi enregistré une vague de 0,9 mètre de haut peu après minuit, a précisé l'agence météorologique.

INONDATIONS EN CALIFORNIE


Alors qu'une alerte au tsunami a été émise par les autorités météorologiques pour la côte ouest américaine, des vagues sont observées dans la baie de Santa Cruz, en Californie, au sud de San Francisco.

LE TSUNAMI ATTEINT LE JAPON


Un tsunami a atteint le Japon tard samedi soir et des vagues de trois mètres de haut sont à craindre, après l'éruption d'un volcan dans l'archipel des Tonga, a annoncé l'Agence météorologique nationale.


L'agence a précisé qu'un tsunami de 1,2 mètre avait atteint l'île méridionale d'Amami Oshima vers 23H55 locale (14H55 GMT) samedi, avant que d'autres zones le long de la côte pacifique du Japon n'observent des vagues plus petites.

Une spectaculaire éruption et le spectre d'un tsunami dévastateur. Après des "inondations mineures" à Hawaï, des alertes au tsunami ont été émises samedi matin pour la côte ouest des États-Unis, selon les services météorologiques américains. Ces alertes surviennent après l'éruption vendredi d'un volcan dans l'archipel des îles Tonga.

"Quittez les plages, les ports et les marinas" dans les zones concernées, recommande le National Weather Service (NWS), qui précise avec "soulagement" que les îles américaines d'Hawaï n'ont pas rapporté de dégâts.

Californie, Oregon, Washington et Alaska pourraient être touchés

Plusieurs États pourraient être touchés par le tsunami et notamment la Californie, l'Oregon et Washington, ainsi que l'Alaska et la province canadienne de Colombie-Britannique, précise le NWS. "Les principales répercussions attendues sont de forts courants d'arrachement et des inondations des côtes et des zones de faible élévation", prévient le service météo sur Twitter.

Des alertes au tsunami ont également été lancées pour les îles Fidji et Samoa, la Nouvelle-Zélande et l'Australie. Les autorités australiennes ont notamment demandé à la population de Sydney et de sa région, les Nouvelles Galles du Sud, de "sortir de l'eau, et de s'éloigner du bord de l'eau".

Au Chili, le Bureau national des situations d'urgence a mis en garde contre la possibilité qu'un "tsunami mineur" n'atteigne l'île de Pâques et d'autres archipels chiliens. "Par mesure de précaution, dans l'archipel Juan Fernández, les îles San Félix, l'île de Pâques et l'Antarctique chilien il est demandé, en raison de l'éruption d'un volcan aux îles Tonga, de quitter les zones de plages où un tsunami mineur pourrait intervenir", a déclaré l'Onemi.

Quelques heures plus tard, le Japon, a, à son tour, alerté face à la menace de ce tsunami. Des vagues de trois mètres de haut sont à craindre, a mis en garde l'Agence météorologique nationale. Un tsunami de 1,2 mètre a déjà atteint l'île méridionale d'Amami Oshima vers 23h55 locale ce samedi, avant que d'autres zones le long de la côte pacifique du Japon n'observent des vagues plus petites.

Les habitants des îles Tonga ont fui vers les hauteurs samedi, alors qu'un tsunami de près de 1,2 mètre a été déclenché par une nouvelle éruption du volcan Hunga Tonga Hunga Ha'apai. L'éruption a duré huit minutes et était si forte qu'elle a été entendue "comme un tonnerre lointain" dans les îles Fidji, à plus de 800 km de là, ont déclaré les autorités fidjiennes. Le volcan Hunga Tonga-Hunga Ha'apai se trouve sur une des îles inhabitées des Tongas, à environ 65 km de la capitale du pays Nuku'alofa. 


E. Ro avec AFP

Tout
TF1 Info