Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Royaume-Uni : une banderole anti-Boris Johnson survole des matchs de Premier League

La rédaction de LCI
Publié le 24 janvier 2022 à 6h52, mis à jour le 24 janvier 2022 à 7h53

Source : TF1 Info

Une banderole anti-Boris Johnson a été aperçue au-dessus des matchs Leeds-Newcastle et Manchester United-West Ham.
Le message "Boot it out!", littéralement "Bottez-le loin de là", était inscrit dessus.
Le Premier ministre anglais se trouve dans la tourmente à cause de soirées organisées en dépit des restrictions sanitaires.

Sur la terre de football qu'est l'Angleterre, il n'est pas étonnant que la politique s'invite sur les terrains. Une banderole anti-Boris Johnson tractée par avion a été aperçue ce samedi au-dessus de deux matchs de Premier League, Leeds-Newcastle et Manchester United-West Ham.  

Les spectateurs ont ainsi pu lire le message peu équivoque "Boot it out !", littéralement "Bottez-le loin de là", déployé au-dessus de leur tête à Old Trafford et Elland Road. La banderole faisait également mention du site Internet stopboris.com, monté par l'association Open Britain. "Le pays ne veut plus de lui comme Premier ministre – c'est le moment de le virer", a justifié l'organisation à l'origine de la campagne sur Twitter.

Nous ne pouvons pas afficher ce tweet.


Twitter conditionne l'affichage des tweet au dépôt de traceurs “réseaux sociaux” permettant de suivre votre navigation sur nos services.

Pour afficher ce post, vous pouvez cliquer sur “paramétrer mes cookies” et accepter les traceurs liés à la finalité “réseaux sociaux”.

Sans une telle acceptation, vous ne pourrez pas accéder à ce tweet.

Pour plus d’information, visitez la politique « cookies » Twitter.

Un rapport sur les fêtes privées de Downing Street

Le site Web amène les internautes à une pétition appelant à la destitution du chef de l'exécutif, qui comptabilisait plus de 80 000 signatures lundi matin. Dans un message sur Twitter, le directeur d'Open Britain Mitchell Westra s'est réjouit de l'effet viral de la campagne "vue d'Aberdeen (en Ecosse, ndlr) aux Etats-Unis en passant par l'Australie"

Boris Johnson est dans la tourmente depuis plusieurs semaines, critiqué jusque dans son propre camp pour des fêtes privées organisées à Downing Street, le quartier général de l'exécutif outre-Manche, alors que le reste du pays était soumis à des restrictions strictes en raison de la pandémie de Covid-19. Jusqu'à présent révélées par la presse britannique, ce "Partygate" doit faire l'objet d'un rapport attendu cette semaine. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info