Ce week-end, le monde entier aura les yeux rivés sur Londres et le couronnement de Charles III.
Un événement qui a un certain coût pour les Britanniques… mais de combien exactement ?

Mise à jour du 10/05 : chiffres apportés par la Chambre de commerce et d'industrie de Londres.

C’est un événement jamais vu depuis 70 ans dans la monarchie britannique. Et le couronnement du roi Charles III, qui débute samedi 6 mai à Londres, est soft en apparence : trois jours de célébrations, dont un jour férié le 8 mai, 2000 invités VIP... et une quiche aux épinards au menu. Mais les critiques n'ont pas tardé sur les sommes astronomiques dépensées pour l’occasion. Sur Twitter, les estimations vont de 100 millions jusqu’à 250 millions de livres sterling. Soit 114 millions à 286 millions d’euros. Un lourd budget pour les Britanniques, confrontés au quotidien à la crise économique, et qui été utilisé par les opposants à la monarchie pour critiquer la famille royale.  

Un événement d'État financé par les Britanniques

Dans ce contexte, 51% des Britanniques interrogés en avril dans un sondage YouGov jugeaient qu'ils n'avaient pas à payer pour le couronnement de Charles III. Car ce sont bien les contribuables qui le financeront. "Étant donné que le couronnement est une occasion nationale, les sources de financement comprendront la subvention souveraine et le gouvernement britannique", a confirmé un porte-parole du palais de Buckingham cité par l’Evening Standard. L'autre part de financement provient donc de la subvention royale, accordée par le gouvernement et correspondant à un pourcentage des bénéfices réalisés par le "domaine de la couronne", soit ses biens immobiliers. 

Pour des internautes, le coût du couronnement du roi Charles pourrait s'élever à 250 millions de livres sterling
Pour des internautes, le coût du couronnement du roi Charles pourrait s'élever à 250 millions de livres sterling - Twitter

Dans le détail, le budget alloué à l’évènement va être consacré à l’entretien des lieux, aux salaires versés au personnel, ainsi qu’aux frais liés aux déplacements. Mais la sécurité n'est pas négligée puisque son coût pourrait aller jusqu’à 100 millions de livres sterling, selon des estimations relayées par la presse. Un aspect ayant pris encore plus d’importance cette semaine, avec l’arrestation d’un homme suspecté d’être armé près du palais de Buckingham. Mais ce chiffre a été balayé par le ministère chargé de la Sécurité, qui a affirmé ne pas le "reconnaitre".

De manière générale, la presse britannique, de la BBC au Guardian, estime le coût du couronnement entre 50 et 100 millions de livres sterling, bien que ce chiffre ne provienne pas d'une source officielle et que le palais de Buckingham se refuse à commenter les différents chiffres cités. Dans le budget total, il faudrait en réalité intégrer le manque à gagner du lundi 8 mai, déclaré comme férié. Selon un calcul type du gouvernement, un jour férié coûte à l’économie britannique 1,36 milliard de livres sterling (1,56 milliard d’euros) en perte de productivité. Ce qui serait surestimé, selon le cabinet de conseil PwC qui, lui, chiffre plutôt un manque de 831 millions de livres sterling (953,5 millions d’euros) par jour férié. 

Des bénéfices évalués jusqu'à 1,4 milliard de livres

Mais un tel événement historique engendre bien entendu des bénéfices, de sources multiples. Ils sont liés d’une part au tourisme. Auprès de la BBC, UK Hospitality, qui représente plus de 740 entreprises dans la restauration et l’hôtellerie au Royaume-Uni, estime que le couronnement rapportera 350 millions de livres sterling au secteur (401,6 millions d’euros). Sollicitée par TF1info, la Chambre de commerce et d'industrie de Londres prédit elle aussi que l'événement est "une bonne nouvelle" pour le secteur hôtelier londonien. "Selon les données de la Beer and Pub Association, 62 millions de pintes seront servies pendant le week-end férié, soit 17 millions de plus qu'en temps normal. Les pubs du Royaume-Uni bénéficieront ainsi d'un coup de pouce de 120 millions de livres sterling", souligne-t-elle.

Le Center for Retail Research voit plus grand. Ce groupe de recherche britannique sur les secteurs de la vente au détail a chiffré l’ensemble des dépenses par catégories. Les ventes de souvenirs et produits dérivés devraient rapporter 246 millions de livres sterling (282 millions d’euros), les célébrations dans leur ensemble 847 millions de livres sterling (972 millions d’euros), les frais d’accueil et d’hébergement sont estimés à 194 millions de livres sterling (222 millions d’euros) et les dépenses supplémentaires des touristes étrangers se chiffre à 323 millions (370 millions d’euros). Pour une recette totale de 1,4 milliard de livres sterling en trois jours (1,61 million d’euros). 

Enfin, il ne faut pas oublier les droits de télévision, qui devraient être une rentrée d'argent importante. À titre de comparaison, le mariage de William et Kate avait rapporté 1,05 milliard de livres sterling (1,2 milliard d’euros) à l'économie britannique en 2018, dont plus de 300 millions en valeur publicitaire (344 millions d’euros), d’après la société de conseil Brand Finance

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info