"Génération sans tabac" : le Royaume-Uni envisage l'interdiction progressive de la cigarette

par T.G.
Publié le 4 octobre 2023 à 16h31

Source : JT 20h WE

Le Premier britannique Rishi Sunak a annoncé mercredi son intention d'augmenter chaque année l'âge légal pour fumer.
'Un jeune de 14 ans aujourd'hui ne se verra jamais vendre légalement une cigarette", a assuré le Premier ministre.

Une "génération sans tabac." C'est le défi que Rishi Sunak a lancé ce mercredi au Royaume-Uni, où le Premier ministre a la ferme intention de bannir la cigarette. Quitte à prendre une mesure drastique : étendre progressivement l'interdiction de sa vente.

"Je propose qu'à l'avenir nous augmentions l'âge (légal) pour fumer d'un an chaque année", a détaillé le chef du gouvernement conservateur lors d'un discours au congrès de son parti à Manchester. En clair : "Cela signifie qu'un jeune de 14 ans aujourd'hui ne se verra jamais vendre légalement une cigarette".

"Empêcher les adolescents de commencer à fumer"

Comme l'a rappelé le Premier ministre, "quatre fumeurs sur cinq ont commencé avant d'avoir 20 ans". Or, actuellement, l'âge légal pour acheter des cigarettes au Royaume-Uni est de 18 ans. "Nous devons essayer d'empêcher les adolescents de commencer à fumer", selon Rishi Sunak. "Cela pourrait permettre d'éliminer presque complètement le tabagisme chez les jeunes dès 2040", a précisé un communiqué de Downing Street.

Rishi Sunak l'assure, ses services veulent opter pour la pédagogie et éviter de se mettre les fumeurs à dos. "Le tabagisme ne sera pas criminalisé et notre approche progressive signifie que toute personne qui peut légalement acheter des cigarettes aujourd'hui ne sera pas empêchée de le faire à l'avenir", précise Downing Street. Le gouvernement a également annoncé mercredi une consultation sur le vapotage, afin d'en limiter l'attrait et l'accès pour les jeunes. "Le vapotage chez les jeunes a triplé au cours des trois dernières années", indique Downing Street. "Nous devons agir avant que le phénomène ne devienne endémique".

Selon Rishi Sunak, le temps presse. Le tabagisme est en effet la principale cause de mortalité évitable au Royaume-Uni, selon ses services. Il est à l'origine d'environ un décès par cancer sur quatre. Les coûts engendrés, notamment pour le système de santé, "s'élèvent à 17 milliards de livres sterling chaque année", soit près de 20 milliards d'euros.

Si ces mesures sont adoptées, le Royaume-Uni suivra l'exemple de la Nouvelle-Zélande. Il y a six mois, cette dernière a annoncé que la vente des cigarettes était interdite à toute personne actuellement âgée de moins de 14 ans. Cela a pour effet de relever l'âge du tabagisme chaque année jusqu'à ce que l'ensemble de la population soit couverte. Autre solution retenue par le parlement néo-zélandais : diminuer le nombre de bureaux de tabac, lesquels vont passer de 6000 à 600.


T.G.

Tout
TF1 Info