Fin de "party" pour Boris Johnson

Royaume-Uni : qui sont Liz Truss et Rishi Sunak, en lice pour remplacer Boris Johnson au poste de Premier ministre ?

Léa Prati
Publié le 20 juillet 2022 à 20h36
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le 5 septembre prochain, le nouveau Premier ministre du Royaume-Uni sera annoncé.
Il ne reste que deux candidats en lice pour ce poste à haute responsabilité : Rishi Sunak, ministre des Finances, et Liz Truss, ministre des Affaires Étrangères.
Mais qui sont réellement ces deux prétendants ?

Qui de Rishi Sunak ou de Liz Truss sera élu Premier ministre du Royaume-Uni ? Les deux se sont qualifiés, ce mercredi 20 juillet, pour la dernière phase dans la course à la succession du Premier ministre démissionnaire, Boris Johnson. Rishi Sunak a reçu 137 votes de députés conservateurs, devant Liz Truss (113 votes) et la secrétaire d'État au Commerce extérieur Penny Mordaunt a été éliminée avec 105 voix.

Rishi Sunak, dont le départ du gouvernement, début juillet, a précipité la chute du Premier ministre Boris Johnson, est en tête depuis le premier vote. Pour autant, la compétition est loin d'être gagnée d'avance pour celui qui semble plus populaire chez les députés qu'à la base du parti. En effet, selon un sondage YouGov publié mardi, l'ex-ministre des Finances serait largement battu en finale, le 5 septembre prochain, quel que soit son adversaire.

Mais peu importe l'issue du dernier vote qui aura lieu dans sept semaines, le gouvernement britannique sera dirigé soit pour la première fois par un homme non-blanc, soit pour la troisième fois par une femme. Une première au Royaume-Uni. Alors qui sont réellement les deux prétendants à ce poste à haute responsabilité ? 

Rishi Sunak, popularité et continuité

Éternel sourire aux lèvres et air de premier de la classe, cet homme de 42 ans a été propulsé, au début de la pandémie de Covid-19, aux fonctions de grand argentier. Il s'y est vite rendu populaire en déliant largement les cordons de la bourse, quand Boris Johnson essuyait les critiques sur sa gestion de l'épidémie de Covid-19, avant de se voir reprocher de ne pas assez soutenir les ménages face au coût de la vie. Son image a notamment été égratignée par le "partygate", scandale des fêtes à Downing Street pendant les confinements : comme Boris Johnson, il a écopé d'une amende pour non-respect des restrictions sanitaires.

Avant d'entrer en politique, il a travaillé dans la finance, en particulier chez Goldman Sachs, et fondé sa propre société d'investissement. Après cette expérience dans le privé, l'homme alors âgé de 34 ans s'est lancé en politique : d'abord en tant que secrétaire en chef du Trésor puis en charge des collectivités locales. Il ne lui fallut que cinq ans pour atteindre le poste très convoité de ministre des Finances après la démission de son prédécesseur Sajid Javid. Poids lourd sous Johnson, il est considéré comme le candidat de "la continuité". 

Né le 12 mai 1980 à Southampton, sur la côte sud de l'Angleterre, Rishi Sunak est l'aîné de trois enfants et le fils d'un médecin généraliste du système de santé public et d'une pharmacienne. Il a notamment fréquenté le Winchester College, un très chic pensionnat pour garçons, pour ensuite étudier la politique, la philosophie et l'économie. Il a évolué au sein des universités d'Oxford, en Angleterre, et de Stanford, aux États-Unis.

Amateur de cricket et de football, fan de Star Wars, ce propriétaire d'un manoir géorgien dans un village du Yorkshire est considéré comme étant l'un des députés britanniques les plus riches. Une fortune qui pourrait aussi le décrédibiliser dans un pays qui voit le coût de la vie flamber pour les plus modestes.

Liz Truss, admiratrice de Thatcher et candidate du "changement"

"Liz n'a pas peur de dire ce qu'elle pense, et croit que délivrer les gens d'une paperasserie pesante pour lancer et faire croître des entreprises est la clé de notre avenir économique", vante le site de Liz Truss, qui la présente comme la candidate du "changement". Comme Margaret Thatcher qu'elle admire depuis son enfance, la Secrétaire d'État aux Affaires étrangères, âgée de 46 ans, est une championne du libre-échange et fait campagne en voulant incarner l'essence du conservatisme britannique. Elle s'est notamment illustrée par son attitude d'abord conciliante puis intransigeante face à l'Union européenne dans les délicates négociations sur les dispositions post-Brexit concernant la province britannique d'Irlande du Nord.

Mais, en réalité, son entrée dans la vie politique débute bien avant son dernier poste. Après une dizaine d'années dans le privé en tant que directrice commerciale notamment, elle devient conseillère locale dans le sud-est de Londres puis députée pour la circonscription de South West Norfolk, situé dans l'est de l'Angleterre. Elle entre au gouvernement en 2012 et enchaîne les portefeuilles : secrétaire d'État à l'Éducation, ministre de l'Environnement, ministre de la Justice, secrétaire en chef du Trésor puis chef de la diplomatie anglaise. 

Lire aussi

Sa présence dans les rangs conservateurs est loin d'aller de soi, car Liz Truss a grandi dans un milieu très à gauche. Diplômée de la prestigieuse université d'Oxford, elle est la fille d'un père professeur universitaire de mathématiques et d'une mère militante pour le désarmement nucléaire. Petite, elle l'accompagne à des manifestations. De son propre aveu, elle provoque la stupeur de sa famille en se positionnant finalement franchement à droite. 

Aujourd'hui, la cheffe de la diplomatie britannique espère accéder au poste de Première ministre et devenir la troisième femme à Downing Street.


Léa Prati

Tout
TF1 Info