Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

"KGB, l'histoire secrète" : une mini-série événement à retrouver ce soir sur LCI

M.L
Publié le 26 mai 2022 à 11h07
JT Perso

Source : TF1 Info

Les trois épisodes de cette série documentaire sur l'histoire et les ficelles des services de renseignements russes seront diffusés dès ce jeudi soir, à 20h50 sur LCI.
Le feuilleton explore entre autres la façon dont le passage de Vladimir Poutine au sein de ces organes a façonné son exercice du pouvoir.

Avant de prendre la tête de la Russie et d'entraîner son pays dans une guerre d'ampleur en Ukraine, l'homme fort du Kremlin officiait au sein de la très puissante instance du KGB. Vladimir Poutine s'est taillé une place au sein des services secrets russes, qui ont défendu l'influence de leur pays après la révolution soviétique à n'importe quel prix. La mini-série documentaire "KGB, l'histoire secrète" révèle le rôle du dirigeant russe dans cet organe de renseignements et explore plus largement son fonctionnement. Le premier épisode sera diffusé ce jeudi à 20h50 sur LCI, et la suite sera à retrouver vendredi et samedi soir. 

Le feuilleton se penche notamment sur l'empreinte laissée par ses années KGB sur la personnalité de Vladimir Poutine, qui aspirait dès son plus jeune âge à rejoindre les services secrets. Il offre aussi une plongée au cœur d'un régime totalitaire et sans pitié grâce à des témoignages poignants de survivants aux sévices infligés par cette police politique

Les trois épisodes remontent le fil de l'histoire du KGB et des organes qui l'ont précédé, émaillée de crimes de guerre, qui fait écho aux exactions constatées avec l'assaut russe contre son voisin ukrainien. À Lviv par exemple, commune de l'extrême-Ouest de l'Ukraine qui appartenait alors à l'URSS, Moscou donne l'ordre en 1941 d'assassiner les plus de 1600 détenus politiques enfermés dans une prison administrée par les services secrets russes, face à la menace d'invasion du régime nazi. 

Lire aussi

Deux ans plus tôt, l'URSS envahit la Pologne et le chef de ces services de renseignement pendant la Seconde guerre mondiale, Lavrenti Beria, fait exécuter des prisonniers polonais, dissimule les corps dans des charniers et nie tout crime de guerre - un procédé qui n'est pas sans rappeler non plus l'actualité ukrainienne

Le documentaire se penche également sur le rôle de celui qui fut appelé "le Himmler russe", ancien bras droit de Staline, pour que son pays puisse obtenir l'arme atomique : ses espions ont infiltré les équipes de recherche américaines pour récupérer leurs secrets de fabrication, comme le raconte l'extrait vidéo en tête de cet article. C'est grâce à ce piège finement tendu que la Russie se propulse au rang des puissances nucléaires, pouvoir sur lequel elle s'appuie encore qu'aujourd'hui : Moscou brandit régulièrement la menace de la bombe atomique dans le cadre du conflit avec Kiev. 


M.L

Tout
TF1 Info