Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Joe Biden "ne retire pas" ses propos souhaitant le départ de Vladimir Poutine

Emilie Roussey
Publié le 29 mars 2022 à 6h18
JT Perso

Source : TF1 Info

Le président américain avait déclaré que son homologue russe ne pouvait "pas rester au pouvoir".
Joe Biden a assuré qu'il avait "exprimer son indignation" et qu'il ne s'excusait pas pour ses propos.
Quant à l'avis de Vladimir Poutine sur le sujet, Joe Biden "s'en moque".

"J'exprimais simplement mon indignation". Joe Biden est revenu sur ses propos controversés suggérant qu'il souhaitait le départ de son homologue russe du pouvoir et a affirmé lundi qu'il ne les retirait pas. "Je ne les retire pas" et "je ne m'excuse pas", a dit le président américain devant la presse.

"J'exprimais simplement mon indignation : il ne devrait pas rester au pouvoir, de la même manière que les méchants ne devraient pas continuer à faire de mauvaises choses", "mais cela ne signifie pas que nous ayons un changement de politique fondamental", a-t-il ajouté, avant d'évoquer son "indignation morale au sujet de la manière dont Poutine agit". "Les actes de cet homme, c'est juste de la brutalité", a-t-il martelé, mais "personne ne croit" que "je parlais de renverser Poutine".

"Il va faire ce qu'il pense devoir faire"

Alors que Joe Biden avait déclaré "pour l'amour de Dieu, cet homme ne peut pas rester au pouvoir" en parlant de Vladimir Poutine, plusieurs experts et dirigeants de pays alliés des États-Unis ont estimé que cette déclaration allait à l'encontre des efforts des Occidentaux pour ne pas justifier une escalade russe dans la guerre menée par Moscou en Ukraine. À cela, Joe Biden a répondu ne pas penser "du tout" que ses propos puissent provoquer une telle escalade.

Lire aussi

Quant à l'avis du président russe, Joe Biden a affirmé "se moquer de ce qu'il pense". "Il va faire ce qu'il pense devoir faire, point final. Il n'est influencé par personne." Mais le président américain n'a pas pour autant exclu un futur sommet avec son homologue russe. "Cela dépend de ce dont il veut parler !", a-t-il lancé.


Emilie Roussey

Tout
TF1 Info