Basketteuse américaine détenue en Russie : vers un échange avec un célèbre trafiquant d’armes ?

Delphine DE FREITAS
Publié le 28 juillet 2022 à 12h04
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

L’administration Biden semble accélérer les négociations pour obtenir la libération de deux de ses citoyens emprisonnés en Russie.
Selon CNN, il s’agit d’un échange de prisonnier avec le plus célèbre des trafiquants russes.
Condamné à 25 ans de prison outre-Atlantique, Viktor Bout a même été joué par Nicolas Cage au cinéma.

Son histoire personnelle a inspiré Hollywood. Le personnage incarné par Nicolas Cage dans Lord of War s’appelle Yuri Orlov. Mais le film d’Andrew Niccol sorti en 2005 sonnerait presque comme une biographie de Viktor Bout, puissant trafiquant d’armes russe qui ne ressemble pas vraiment à l’acteur américain. Ses dernières photos disponibles auprès de l’AFP sont vieilles de 12 ans. Casqué, menotté et protégé d’un gilet pare-balles, le moustachu est escorté vers l’aéroport de Bangkok où l’attend l’avion qui le mènera vers les États-Unis le 16 novembre 2010.

Le trafiquant d'armes russe Viktor Bout est extradé vers les États-Unis depuis Bangkok, le 16 novembre 2010. - STR / LOCAL PRESS / AFP

Deux ans plus tôt, Viktor Bout a été arrêté dans la capitale thaïlandaise après avoir été piégé par les autorités américaines. Condamné à 25 ans de réclusion, celui que l’on surnomme "le marchand de mort" purge sa peine dans une prison de l’Illinois. Il a été reconnu coupable par un tribunal de New York de trafic d’armes avec les FARC en Colombie. Des armes qui auraient servi à tuer des Américains, selon la justice. L’homme de 55 ans a toujours nié les faits, se décrivant comme quelqu’un "travaillant dans le secteur du transport aérien".

Un premier échange de prisonniers entre Washington et Moscou a eu lieu en avril

Soutenu par Moscou, Viktor Bout affiche la même ligne de défense que le gouvernement russe. Il est une victime politique qu’il faut ramener au pays coûte que coûte. Un retour qui pourrait intervenir dans les prochaines semaines dans le cadre d’un échange de prisonniers. CNN rapporte que l’administration Biden aurait proposé son nom pour aider à la libération de deux Américains détenus en Russie. 

Mladen ANTONOV, Alexander Zemlianichenko, Nicolas ASFOURI / AFP / POOL

Les deux Américains concernés sont la basketteuse évoluant en WNBA Brittney Griner et Paul Whelan, un ancien Marine reconverti dans la sécurité. Arrêtée en février pour possession d’un liquide de vapoteuse à base de cannabis à l’aéroport de Moscou, la sportive doit être jugée à partir de vendredi en Russie. Elle a plaidé coupable de contrebande de drogue. 

Condamné il y a deux ans à 16 ans de prison pour espionnage, Paul Whelan martèle son innocence. En avril, il exprimait son regret de ne pas avoir bénéficié d’un premier échange de prisonniers entre Washington et Moscou. L’Américain Trevor Reed, détenu en Russie depuis presque trois ans, avait alors rejoint son pays d’origine alors que le Russe Konstantin Yaroshenko, un pilote condamné pour trafic de drogue aux États-Unis, faisait le chemin inverse.

Viktor Bout "ne sait rien des négociations"

Ce mercredi, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a annoncé qu'il parlerait "dans les prochains jours" avec son homologue russe Sergueï Lavrov, pour discuter d'une offre américaine "conséquente" dans l’affaire Brittney Griner et Paul Whelan. Sans donner plus de détails. L’information n’est visiblement pas non plus arrivée jusqu’à Viktor Bout. "Nous nous sommes parlés (mardi) au téléphone et il ne sait rien de négociations entre la Russie et les États-Unis pour l'échanger", a déclaré son épouse Alla Bout à l'agence Ria Novosti, citée par l’AFP. Et d’ajouter : "Bien sûr nous supposons que de telles négociations puissent avoir lieu, mais nous n'en parlons pas car nous n'avons ni lui ni moi la moindre information".


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info