Brésil : Lula défait Bolsonaro et revient au pouvoir

Lula élu au Brésil : cinq choses à savoir sur le nouveau président

Julien Moreau avec AFP
Publié le 31 octobre 2022 à 0h05
JT Perso

Source : TF1 Info

Lula a remporté l'élection présidentielle au Brésil, ce dimanche.
Il a battu le président sortant Jair Bolsonaro.
L'occasion de revenir sur le parcours de cette figure de la gauche, ancien cireur de chaussures devenu métallurgiste.

Clap de fin pour la présidentielle brésilienne. Dimanche 30 octobre, l’ex-président Lula a remporté le scrutin face au président sortant, Jair Bolsonaro, au terme d'une campagne particulièrement virulente. L'occasion de revenir sur le long parcours de la figure de la gauche brésilienne, qui a fêté ses 77 ans il y a quelques jours. 

Il y a encore quelques mois, personne n’aurait imaginé que Luiz Inacio Lula da Silva, dit Lula, se battrait à nouveau pour briguer la présidence de son pays face à Jair Bolsonaro. Né le 27 octobre 1945, huitième et dernier enfant d'une famille d'agriculteurs pauvres du Pernambouc (nord-est), Lula a sept ans lorsqu'il a émigré avec sa famille vers l'État de São Paulo pour échapper à la misère.

Un cireur de chaussures devenu métallurgiste

"Tous les dimanches, j'allais, avec mon père et mes frères, couper du bois dans les marécages. J'avais dix ans", avait rapporté Lula à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants en 2014. Il a aussi raconté qu’il avait été cireur de chaussures, puis teinturier alors qu'il n'avait que 12 ans. Ouvrier métallurgiste à 14 ans, il a perdu l'auriculaire gauche dans un accident du travail. Sept ans plus tard, alors qu’il n’a que 21 ans, il a décidé de rentrer au syndicat des métallurgistes et il a fini par en devenir le président en 1975. C’est d’ailleurs lui qui a été une importante figure des grandes grèves de 1979, en pleine dictature militaire (1964-1985).

Fondateur du Parti des Travailleurs

Excellent orateur, Lula a co-fondé en 1980 le Parti des Travailleurs avec l’ambition de représenter au mieux la classe ouvrière. À cette période, au Brésil, le général Joao Figueiredo, à la tête du pays, a accepté la création de ce parti. Figueiredo qui commençait à comprendre que la dictature militaire à la tête du Brésil allait bientôt laisser sa place à la démocratie. Rapidement, le peuple brésilien a réussi à s'identifier aux idées de ce parti de gauche et six ans plus tard, Lula a remporté sa première élection en étant élu député fédéral de l’État de São Paulo. Lors de son mandat, il a participé à l’écriture de la constitution brésilienne du 5 octobre 1988.

Trois échecs en 1989, 1994 et 1998

Fort de son succès et avec une côte de popularité qui ne cessait de grimper à travers le Brésil, Lula a décidé de se présenter, en 1989, aux premières élections présidentielles démocratiques après la dictature militaire qui aura duré 21 ans (1964-1985). Il a échoué de peu (53% vs 47%) face à Fernando Collor de Mello qui a remporté ces élections. Quatre ans plus tard, la défaite sera totale face Fernando Henrique Cardoso (54% vs 27%) et en 1998, il a fini par s’incliner lors de la revanche entre les deux hommes (53% vs 31%). Lors de ce troisième échec, Lula a compris que son discours, perçu comme trop radical par les élites du pays et une partie de la classe moyenne, était un frein dans sa course à la présidence.

Premier président issu de la classe ouvrière

580 jours derrière les barreaux

Puis, tout a basculé quand il a été rattrapé par les méandres de l'enquête "Lavage express" : un gigantesque réseau de pots-de-vin autour de la compagnie pétrolière publique Petrobras. L'affaire a rapidement constitué le plus grand scandale de corruption de l'Histoire du Brésil. Ce scandale a provoqué la chute de Lula. Le 12 juillet 2017, le juge Sergio Moro a condamné Lula à neuf ans et six mois de prison pour corruption et blanchiment d'argent. Il a été accusé d'avoir reçu un appartement en bord de mer en échange de contrats pour une entreprise du bâtiment. Finalement, il a passé 580 jours derrière les barreaux avant d’être libéré le 8 novembre 2019. 

Lula est ainsi redevenu président, ce dimanche, au terme d'un scrutin très serré. Il a battu de justesse le président d'extrême droite sortant, Jair Bolsonaro, à 50,83% contre 49,17%, selon les résultats officiels quasi définitifs.


Julien Moreau avec AFP

Tout
TF1 Info