Sous-marin touristique disparu près du Titanic : à quoi ressemble le Titan dont l'intérieur "est semblable à un mini-van" ?

Publié le 20 juin 2023 à 17h15, mis à jour le 21 juin 2023 à 9h25

Source : JT 13h Semaine

Les garde-côtes américains et canadiens poursuivent mardi les opérations de recherche d'un petit sous-marin touristique porté disparu avec à son bord cinq personnes.
Les craintes grandissent, car l'engin ne dispose d'oxygène que jusqu'à 96 heures.
Propriété de l'entreprise OceanGate, il a déjà effectué plusieurs plongées jusqu'à l'épave du Titanic, qui gît par 3800 m de fond dans l'Atlantique Nord.

Le petit submersible, porté disparu depuis dimanche avec cinq personnes à son bord, effectuait seulement sa troisième sortie à proximité de l'épave du Titanic. Depuis deux ans, la compagnie américaine OceanGate Expeditions propose des excursions touristiques à bord d'un petit sous-marin pour "voir de ses propres yeux" le mythique paquebot qui gît par environ 3800 mètres de fond dans l'Atlantique Nord. L'engin submersible, baptisé Titan, a commencé sa plongée dimanche avant de perdre contact avec la surface moins de deux heures plus tard, selon les autorités. Alors que la réserve d’oxygène est prévue pour une durée de 96 heures, soit quatre jours au total, une course contre la montre a débuté pour tenter de localiser l'engin. 

Là où les bathyscaphes et sous-marins des grandes profondeurs sont généralement construits en acier ou en titane, le Titan utilise une combinaison de fibre de carbone et de titane/
Là où les bathyscaphes et sous-marins des grandes profondeurs sont généralement construits en acier ou en titane, le Titan utilise une combinaison de fibre de carbone et de titane/ - OceanGate

Conçu et fabriqué par OceanGate, en collaboration avec des experts de la Nasa, de Boeing et de l'Université de Washington, l'engin peut descendre jusqu’à une profondeur de 4000 m et résister à une pression de 400 bars. À la différence des bathyscaphes et sous-marins des grandes profondeurs qui sont généralement construits en acier ou en titane, le Titan utilise une combinaison de fibre de carbone et de titane. Un type de construction qui, selon la société, garantit la légèreté du vaisseau, sous les 10 tonnes. 

D’une longueur de 6,5 mètres et de forme cylindrique un peu ventrue, le Titan peut descendre jusqu’à une profondeur de 4000 mètres et donc résister à une pression de 400 bars.
D’une longueur de 6,5 mètres et de forme cylindrique un peu ventrue, le Titan peut descendre jusqu’à une profondeur de 4000 mètres et donc résister à une pression de 400 bars. - OceanGate

D'une longueur de 6,5 mètres, l'engin est muni d'un seul hublot situé à l'avant de l'appareil, et peut embarquer jusqu'à quatre passagers, en plus du pilote. Il navigue à une vitesse de croisière de trois nœuds, soit 5 kilomètres par heure. "L'intérieur du sous-marin était à peu près semblable à celui d'un petit van", a raconté Mike Reiss, le producteur notamment des Simpsons, qui a déjà navigué dans le submersible. Selon lui, il y avait un plancher recouvert de moquette au lieu de sièges. Lui et les autres passagers se sont étalés sur la moquette pendant que le vaisseau descendait vers le fond de l'océan jusqu'à ce qu'un bruit, au moment où le fond a été touché, n'oblige le submersible à remonter. 

Pour assurer la sécurité de ses passagers, l'engin est doté d'un système qui contrôle en temps réel les effets des variations de pression et l'intégrité de la structure de l'engin à mesure qu'il descend en profondeur. "Ce système de surveillance (...) permet au pilote d'être alerté rapidement et de disposer de suffisamment de temps pour arrêter la descente et revenir à la surface en toute sécurité", souligne l'entreprise, sur son site internet.

Jusqu'à présent, aucun submersible visitant l'épave du Titanic n'avait été porté disparu. Plusieurs scénarios peuvent expliquer l'incident, selon Stefan Williams, expert en robotisation sous-marine à l'Université de Sydney, interrogé par l'AFP. En commençant par le plus "bénin", une perte de propulsion ou de communication. Dans ce cas, dit-il, le sous-marin a pu lâcher son lest pour remonter à la surface et attendre d'y être récupéré. Il a pu aussi couler au fond, mais il serait alors extrêmement difficile de le récupérer. Le pire scénario serait un événement ayant compromis l'intégrité de la coque. À une telle profondeur, il n'y aurait aucune chance de survie.


Matthieu DELACHARLERY avec AFP

Tout
TF1 Info