Syrie : 22 rebelles blessés dans une attaque chimique du groupe État islamique

Aurélien Deligne
Publié le 27 novembre 2016 à 9h56
Syrie : 22 rebelles blessés dans une attaque chimique du groupe État islamique

SYRIE - L'armée turque a annoncé dimanche que 22 rebelles soutenus par Ankara ont été blessées dans une attaque chimique lancée par le groupe État Islamique dans le nord de la Syrie, à proximité de la frontière.

À moins de cent kilomètres au nord d'Alep en Syrie, le groupe État islamique a utilisé des armes chimiques, selon les autorités turques, qui sont intervenues pour secourir les victimes. Au total, 22 rebelles, soutenus par la Turquie, ont été blessés lors de cette attaque survenue dans le village de Khaliliya, proche de la frontière.

"Après une roquette lancée par Daech", ces "membres de l'opposition ont été atteints aux yeux et au corps par du gaz toxique", a indiqué dimanche 27 novembre l'armée turque dans un communiqué. 

Déloger les jihadistes de cette zone frontalière

Selon les médias, ils ont ensuite été emmenés vers la Turquie pour être soignés dans un hôpital de Kilis, dans le sud du pays. Dans les images diffusées par la télévision locale, les secouristes étaient vêtus de combinaisons adaptées à ce genre de situation et portaient des masques à gaz.

Les rebelles syriens actifs dans la région sont soutenus par les militaires turcs, qui tentent de déloger les jihadistes de cette zone. Les localités de Al-Raï et de Jarablous ont d'ailleurs déjà été reprises.

Découverte de la plus grande usine d'armement de l'Etat IslamiqueSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Aurélien Deligne

Tout
TF1 Info