Syrie : Washington prêt à "une opération militaire conjointe" avec la Russie

La rédaction de LCI
Publié le 24 janvier 2017 à 12h22
Syrie : Washington prêt à "une opération militaire conjointe" avec la Russie

Source : BRIGITTE N. BRANTLEY / DEPARTMENT OF DEFENCE / AFP

ENTENTE - Après avoir démenti toute opération aux côtés des Russes, les États-Unis ne rejettent plus l'idée de s'associer militairement en Syrie pour chasser l'État islamique (EI).

Une nouvelle entente militaire est-elle en train de se nouer ? Le Pentagone avait démenti dimanche l'annonce de Moscou d'une opération anti-EI conjointement menée avec Washington en Syrie. Mais le lendemain, le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, s'est dit ouvert à se joindre militairement à la Russie. Une annonce qui intervient sur fond de négociations de paix pour la Syrie alors qu'une réunion entre les parties prenantes au conflit se déroule actuellement à Astana (Kazakhstan). 

Éradiquer l'EI, "avec n'importe quel pays, que ce soit la Russie ou un autre"

"S'il y a une possibilité de combattre l'Etat islamique avec n'importe quel pays, que ce soit la Russie ou un autre, et que nous partageons un intérêt national sur la question, alors bien sûr, nous sommes preneurs", a affirmé Sean Spicer lors de sa première conférence de presse sous la présidence Donald Trump. 

La Russie qui poursuit sans relâche ses bombardements en Syrie, a annoncé toujours s'appuyer sur les renseignements américains, gage d'une coordination actuelle avec les États-Unis. Selon le ministère russe de la Défense, le commandement du contingent aérien russe en Syrie a reçu dimanche "de la partie américaine (...) les coordonnées des cibles de l'EI situées près d'Al-Bab, dans la province d'Alep" (nord), avant d'effectuer des frappes aériennes "contre les sites des terroristes" avec deux avions de la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

Reprise des bombardements à Alep : "Ça fait 5 heures que ça tombe sans s'arrêter"Source : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Position délicate

En revanche, les États-Unis démentent tout bombardement aux côtés des Russes. "Le département de la Défense ne coordonne pas les frappes aériennes avec l’armée russe en Syrie", a-t-il déclaré dans un communiqué.

"Le seul canal de communication entre la coalition et la Russie en Syrie est la ligne de communication ouverte pour des raisons de sécurité afin d’éviter des incidents dans le ciel syrien entre les avions russes et ceux de la coalition", a précisé pour sa part Adrian Rankine-Galloway, porte-parole du Pentagone.

Alep - Bachar el-Assad: "il fallait libérer ces populations, parfois il faut en payer le prix"Source : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info