Tabac : un cigarettier américain condamné à une amende record pour la veuve d'un fumeur

Publié le 20 juillet 2014 à 11h15
Tabac : un cigarettier américain condamné à une amende record pour la veuve d'un fumeur

TABAGISME - Jugé par un tribunal floridien responsable par manque d'information de la mort d'un fumeur, le cigarettier RJ Reynolds devra s'acquitter d'une amende supérieure à 20 milliards de dollars auprès de la veuve de ce dernier. Une somme record dans cet Etat américain.

23,6 milliards de dollars. Jamais indemnité judiciaire n'avait été si élevée en Floride pour un seul plaignant. Et c'est la somme que le cigarettier américain RJ Reynolds Tobacco Company va devoir verser à la veuve d'un fumeur décédé d'un cancer du poumon. Et le jury du comté d'Escambia a même assorti ce pécule astronomique de dommages et intérêts d'un montant de 16 millions de dollars à verser à la succession du défunt, Michael Johnson Senior.

Au cours de ce procès de quatre semaines, les avocats de la veuve de M. Johnson, Cynthia Robinson, ont fait valoir que RJ Reynolds n'avait pas fait le nécessaire pour informer les consommateurs des dangers du tabac. Une négligence qui aurait favorisé la contraction d'un cancer du poumon chez Michael Johnson, dont les tentatives d'arrêter s'étaient soldées par des échecs.

Le fabricant va faire appel

"RJ Reynolds, a affirmé l'un des avocats de Mme Robinson, a pris un risque calculé de fabriquer des cigarettes et de les vendre à des consommateurs sans les informer convenablement des risques. Nous espérons que ce verdict enverra (...) aux grands cigarettiers, un message qui les obligera à arrêter de mettre en danger la vie de personnes innocentes."

Le cigarettier, qui fabrique et commercialise notamment une célèbre marque représentée par un chameau, a d'ores et déjà prévu de faire appel de cette décision, son avocat jugeant les dommages et intérêts "très excessifs et irrecevables", et le jugement "bien au-delà des limites du raisonnable et de l'équité."

Quelles que soient les suites données à cette affaire, le procès intervient à un double moment charnière pour l'industrie du tabac aux Etats-Unis. En effet, le pays avait célébré en janvier dernier les 50 ans de l'étude qui avait démontré la nocivité du tabac (cancer, cécité, diabète...). Un produit consommé par 18% des Américains, et responsable de la mort d'un demi-million d'entre eux chaque année, d'après les experts.

Un mort toutes les six secondes

Par ailleurs, Reynolds American, maison-mère de RJ Reynolds, avait annoncé l'achat de sa rivale Lorillard, dans le but de s'implanter massivement sur le marché de la cigarette électronique. Une alternative encore décriée, mais dont on s'accorde à penser  qu'elle pourrait prévenir beaucoup de cancers et autres maladies générées par les cigarettes traditionnelles et leurs toxines. Des émanations qui tuent une personne toutes les six secondes , d'après un rapport de l'OMC publié en mai dernier.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info